Yates : «Il n'y a pas de patron dans l'équipe»

Aurélien Canot, Media365, publié le jeudi 13 juin 2024 à 22h24

Leader du Tour de Suisse depuis mercredi et vainqueur jeudi de l'étape du jour alors qu'il n'avait plus gagné depuis février, Adam Yates est bien parti pour remporter la victoire finale. Toutefois, le Britannique a rappelé jeudi qu'il n'était pas le seul coureur de son équipe à pouvoir ajouter son nom au palmarès de l'épreuve et que le trophée pourrait très bien revenir également à son équipier Joao Almeida, 2eme du classement.

Sur le papier, le leader de l'équipe UAE Emirates sur ce Tour de Suisse dominé actuellement par la formation émiratie mais surtout par le grimpeur britannique de 31 ans, c'est Adam Yates. Toutefois, si les autres coureurs de l'équipe ont pour mission de tout faire pour aider le vainqueur du Tour d'Oman en février dernier à écrire une nouvelle ligne de son histoire, dimanche à Villars-sur-Ollon à l'issue du contre-la-montre individuel, l'ancien coureur de l'équipe Ineos n'est pas le seul à avoir le feu vert pour remporter la victoire finale. L'intéressé l'a rappelé jeudi après son succès dans la 5eme étape, lui qui porte le maillot jaune depuis mercredi soir et a déjà consolidé sa première place. Il n'y a pas de patron dans l'équipe, si quelqu'un est plus fort que moi il gagnera", a bien insisté Yates, qui pense bien évidemment à Joao Almeida, son leader de rechange sur ce Tour de Suisse au même titre qu'il sera celui de Tadej Pogacar (au même titre qu'Almeida et Juan Ayuso, s'il est en état de disputer la Grande Boucle) sur le prochain Tour de France. I

Yates : "Si Joao a les mêmes jambes, il peut gagner"

Il faut dire que le Portugais, particulièrement impressionnant lui aussi depuis le départ, accuse un retard de 35 secondes uniquement au classement général sur le Britannique, qu'il a été l'un des seuls à pouvoir suivre jeudi jusqu'à l'attaque décisive du leader, à 800 mètres de l'arrivée. "Joao était super fort aujourd'hui (jeudi). S'il a les mêmes jambes les prochains jours, il peut gagner", reconnaît le 3eme du Tour 2023, qui espère néanmoins conserver sa tunique jaune sur les épaules jusqu'au bout. Sachant que la victoire ne devrait de toute façon pas échapper à son équipe. "On est en bonne position maintenant avec Joao, on travaille bien ensemble, c'est motivant."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.