Natation - Ch.France (H/200m dos) : Record de France pour Tomac, Herlem ne disputera pas les Jeux

Aurélien Canot, Media365, publié le jeudi 20 juin 2024 à 21h19

Dans un autre rendez-vous très attendu de ces Championnats de France à Chartres, Mewen Tomac a de nouveau été sacré champion de France sur le 200m dos jeudi, devant Yohann Ndoye-Brouard, déjà en possession lui aussi de son billet pour les Jeux de Paris 2024. Le nageur d'Amiens s'est même offert le nouveau record de France sur la distance (1'55"64). Antoine Herlem, 3eme, a laissé passer sa dernière chance de se qualifier.

"Avec Yo chaque année, c'est souvent nous-deux qui partons, on se motive tous les deux et tous les ans, on est là". Mewen Tomac (22 ans), interrogé sur beIN Sports après être sorti de l'eau, ne croyait pas si bien dire. Yohann Ndoye-Brouard et lui représenteront bien les couleurs de l'équipe de France sur 200m dos, dans un mois lors des Jeux Olympiques de Paris 2024. Antoine Herlem, dont c'était la dernière chance de valider son ticket pour ces JO, ne sera pas présent lui. Le nageur de Toulouse, déjà absent à Tokyo et seul qualifié des trois hommes avant le départ de cette course, a terminé derrière ces deux rivaux, ce jeudi soir à Chartres lors de la finale de la spécialité. Il faut dire que comme à Rennes en grand bassin et à Angers en petit bassin, Tomac n'a laissé que des miettes à ses deux rivaux. Et une fois de plus, le natif d'Evreux a réalisé un carton plein lors de ces Championnats de France, avec un nouveau triplé pour notre meilleur dossiste du moment, sur 50m dos, 100m dos et 200m dos. Ndoye-Brouard, dont le premier titre de champion de France en grand bassin patientera encore, avait pris un meilleur (et excellent départ), mais insuffisant néanmoins pour empêcher le 4eme des derniers Mondiaux sur la distance de prendre rapidement les commandes, et de ne plus les lâcher en dépit de la pression derrière lui du recordman de France et champion d'Europe à Rome en 2022 mais également d'Herlem (NDLR : L'Ardennais Merlin Fischer avait un temps occupé la troisième place provisoire sur le podium), connu pour sa capacité à terminer très fort.

Tomac : "Si je veux une médaille aux Jeux, il faudra nager plus vite"

Il était dit néanmoins que Tomac laisserait une nouvelle fois tout le monde dans son rétroviseur. Il a encore fait mieux jeudi en signant avec un chrono de 1'55"64 le nouveau record de France (et la 6eme meilleure performance mondiale de l'année), propriété avant cette finale du 200m dos d'un certain... Ndoye Brouard, 2eme cette fois en 1'56"48, tandis que Herlem se classe donc 3eme, avec un temps de 1'56"98. "Je suis content, je l'avais raté de peu l'année dernière aux Championnats du monde, et le faire là maintenant, c'est cool", a réagi le champion de France ensuite sur beIN Sports, conscient néanmoins du défi qu'il devra relever à Paris. "J'aimerais nager plus vite aux Jeux car si je veux une médaille, il faudra nager plus vite".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.