Ch.France (CLM/H) : Armirail de nouveau sacré

Aurélien Canot, Media365, publié le jeudi 20 juin 2024 à 18h07

Déjà sacré champion de France du contre-la-montre en 2022 mais devancé l'année dernière par Rémi Cavagna, Bruno Armirail (Décathlon AGR La Mondiale) a récupéré le titre national, ce jeudi à Saint-Martin-de-Landelles en devançant Kevin Vauquelin (Arkéa-BB Hotels) et son équipier Thibault Guernalec.

Bruno Armirail (30 ans) de nouveau champion de France du contre-la-montre ! Deux ans après avoir déjà été sacré - son premier titre national à l'époque, décroché à Cholet - le spécialiste du chrono de l'équipe Décathlon AG2R La Mondiale et désormais double champion de France de la spécialité s'est de nouveau paré de bleu, blanc, rouge, ce jeudi à Saint-Martin-de-Landelles, sur les terres du légendaire speaker du Tour de France Daniel Mangeas, à l'occasion du premier jour de ces Championnats de France 2024. Armirail s'était élancé avec un seul objectif : reconquérir ce titre national dont Rémi Cavagna l'avait privé l'année dernière à Hazebrouck et permettre à son équipe, décidément insatiable, de poursuivre sur la lancée de son phénoménal début de saison en ajoutant un nouveau succès à l'impressionnante collection de la formation chère à Vincent Lavenu. Cette fois, Cavagna, le tenant du titre relégué au pied du podium pour une seconde seulement par Thibault Guernalec (Arkéa-Bamp;B Hotels) et qui a dû se contenter de la 4eme place, tandis que Pierre Latour, lui aussi ancien champion de France a dû se contenter de la 5eme place, à 5 secondes seulement de Guernalec, n'a pas fait d'ombre à l'Occitan.

Vauquelin inconsolable

En revanche, Kevin Vauquelin, équipier du Breton sous les couleurs de l'équipe Arkéa-Bamp;B Hotels, a été tout près de créer la surprise. Sur ses terres, le Normand a réussi un final de dingue qui lui a permis de ne plus compter que six secondes de retard sur le futur champion de France à cinq kilomètres de l'arrivée à Saint-Martin-de-Landelles (NDLR : Le départ avait été donné de Pontorson, pour un chrono de 35,2 kilomètres au total). Vauquelin, déjà champion de France dans toutes les autres catégories, y a cru jusqu'au bout, mais le dernier mot est finalement résisté à Armirail ("Je pensais être derrière Kevin", a avoué ce dernier après sa victoire), qui a résisté jusqu'à la ligne pour conserver finalement trois secondes d'avance. Au grand dam du régional de ces championnats de France, en larmes et inconsolable en voyant son rival en terminer avec ce chrono au suspense assez incroyable à tous les niveaux. "Ce second titre fait plaisir, d'un rien sur Kevin, mais je suis sûr que ça lui arrivera à lui aussi. Moi, je suis satisfait d'avoir le maillot une deuxième fois", savourait Armirail, ravi d'avoir mis cette fois tout le monde d'accord. "En 2022, beaucoup ont cru que j'avais été champion de France, parce que je n'avais pas été sélectionné pour le Tour. Là, je prouve que je peux marcher même quand je ne prends pas un coup derrière la tête."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.