UBB : Garcia, un sergent devenu n°1

A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 20 juin 2024 à 20h56

Ce n'était pas prévu, mais Mateo Garcia porte sur ses épaules une bonne partie des espoirs de Bordeaux-Bègles.

Matthieu Jalibert, blessé à la cuisse lors de la dernière journée de la saison régulière il y a près de deux semaines et forfait pour toute la fin de saison, a déjà cédé sa place à l'ouverture à Mateo Garcia la semaine dernière contre le Racing, en barrages (31-17). La nouvelle réception du Stade Français samedi en demi-finales, puisque ce dernier carré se déroule au stade Chaban-Delmas, sera un étalon encore supérieur pour le jeune homme de 21 ans, qui a largement eu le temps d'étrenner ses galons cette saison.

Il a déjà plus joué que Jalibert

Face aux nombreuses absences de Matthieu Jalibert, sur blessure et aussi à cause des sélections, Mateo Garcia a déjà plus joué que son mentor : 18 matchs toutes compétitions confondues (quatorze comme titulaire), dont certains très importants en Champions Cup qui ont accéléré son apprentissage à la vitesse grand V, contre seize seulement pour celui qui avait dû relever Romain Ntamack à l'ouverture lors de la Coupe du monde. Passé devant le décevant Zack Holmes dans la hiérarchie des ouvreurs, le jeune espoir français n'a raté les titres mondiaux U20 qu'à cause des annulations dues au Covid, tombées pile dans sa génération.

Arrivé de Bayonne à 19 ans, le Basque s'est rapproché de Maxime Lucu qui partage les mêmes origines, ce qui les rapproche d'autant plus naturellement désormais en charnière. Avec autant de talents offensifs autour de lui, à commencer par les insaisissables Damian Penaud et Louis Bielle-Biarrey sur les ailes, l'UBB a tout ce qu'il faut pour ne pas pâtir de l'absence de Matthieu Jalibert. A commencer, donc, par son Mateo Garcia.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.