Euro 2024 : L'Angleterre pas souveraine face au Danemark

Shai Mamou, Media365, publié le jeudi 20 juin 2024 à 20h18

L'Angleterre a mené au score avant de se faire rejoindre par le Danemark qui a fait jeu égal avec les Three Lions ce jeudi (1-1). Les deux nations demeurent en position de force en vue d'une qualification pour les huitièmes avant la dernière journée du groupe C.

L'Angleterre a de nouveau livré une partie poussive et décevante, jeudi, dans le groupe C de l'Euro 2024. Opposés au Danemark, les Three Lions ne l'ont cette fois pas emporté (1-1) et auraient même pu s'incliner si leurs adversaires du jour avaient fait preuve d'un peu plus de réalisme. Comme contre la Serbie lors de leur première rencontre dans cette poule, les joueurs de Gareth Southgate se sont foulés quelques minutes, avant de proposer une prestation léthargique et désincarnée.

Une fois l'avantage au score acquis sur un but opportuniste de leur capitaine Harry Kane (0-1, 18e), après une erreur d'appréciation du piston Viktor Kristiansen devant Kyle Walker, les Anglais se sont recroquevillés et ont totalement arrêté de jouer. Les favoris du tournoi se sont procurés peu d'opportunités et ont exprimé peu d'idées dans le jeu. En revanche, les spectateurs présents au Deutsche Bank Park de Francfort ont pu observer de grosses largesses défensives dans le onze de Southgate. Pas abattus après le 64e but en sélection de l'attaquant de Tottenham, les Danois et leur identité très Premier League, ont rapidement montré leur capacité de réaction. Avant la pause, Morten Hjulmand signait lui son premier but avec la Danish Dynamite sur un coup de canon des 25 mètres en poteau rentrant qui laissait Jordan Pickford pantois (1-1, 34e). Les coéquipiers du stratège Christian Eriksen regretteront à coup sûr de ne pas avoir converti les opportunités de doubler la mise, eux qui sont désormais obligés de battre la Serbie lors du dernier match de ce groupe C pour décrocher leur billet pour la phase finale.

Côté anglais, Phil Foden, pas beaucoup plus inspiré que contre les Serbes, a tout de même trouvé le poteau sur une frappe du gauche à ras de terre après le repos, avant de faire partie du triple changement marquant de son sélectionneur, en compagnie de Kane et Bukayo Saka. Les entrées de Watkins, Bowen et Eze n'ont pas apporté le dynamisme espéré et les dernières minutes du match, entre imprécision technique et stress visible, n'ont pas relevé le niveau de ce match pour les finalistes en titre.

Avec quelques changements à prévoir pour reposer les batteries et tenter d'assurer la première place, l'Angleterre cherchera à faire (beaucoup) mieux face à la Slovénie, toujours invaincue elle aussi après deux matches.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.