Euro 2024 : Ruiz, Budimir, Carvajal... Les tops/flops d'Espagne - Croatie

A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365 : publié le samedi 15 juin 2024 à 20h50

Découvrez nos tops et nos flops à l'issue de la victoire de l'Espagne face à la Croatie (3-0) sur la pelouse de l'Olympiastadion de Berlin dans le cadre de la première journée du Groupe B de l'Euro 2024.

Les tops

Fabian Ruiz, passeur puis buteur

Le milieu de terrain du PSG n'a pas perdu le rythme. Auteur d'une fin de saison convaincante en club, Fabian Ruiz a démarré l'Euro 2024 par une prestation de tout premier ordre. Après une passe laser qui a percé l'axe de la défense croate pour l'ouverture du score signée Alvaro Morata, il s'est chargé lui-même de faire le break quatre minutes plus tard. Au-delà de cela, Fabian Ruiz s'est montré précis dans les passes et présent autant dans les duels que dans les dribbles à l'occasion de ce large succès de l'Espagne.

Kovacic s'est démené au milieu

Dans un match très compliqué pour les « Vatreni », Mateo Kovacic a su sortir du lot. Le milieu de terrain de Manchester City, aligné aux côtés de Marcelo Brozovic et Luka Modric pour débuter la rencontre, a pesé dans les duels pour empêcher les Espagnols d'avancer trop facilement sur le terrain. S'il n'a pas été brillant face au but avec un seul de ses trois tirs cadrés, il a également été inspiré dans les dribbles alors qu'il a manqué de présence à la récupération du ballon.

Carvajal souverain sur le côté droit

Titularisé sur la droite de la défense espagnole par Luis de la Fuente, Dani Carvajal a fait mieux que répondre présent. En plus d'avoir été d'une efficacité clinique sur sa seule tentative en fin de première période, le défenseur du Real Madrid n'a jamais été mis en difficulté dans la relance ou dans les duels. De plus, quand il lui est arrivé de perdre le ballon, il s'est montré déterminé pour essayer de le récupérer. Si Andrej Kramaric a été éteint, c'est en grande partie à cause de lui.

Les flops

Budimir pas en forme

Zlatko Dalic n'a pas eu le nez creux. Pour cette entrée en lice dans l'Euro 2024, le sélectionneur croate a fait confiance à Ante Budimir en pointe de son attaque. Mais l'attaquant d'Osasuna a été pris dans la nasse de la défense centrale espagnole. Sevré de ballon et inefficace sur ses rares occasions de briller, ses deux tirs n'ayant jamais trouvé le cadre, l'attaquant de 32 ans a été aux abonnés absents pendant les 56 minutes passées sur la pelouse, avant de céder sa place à Ivan Perisic.

N.Williams moins en vue

Alors que Lamine Yamal et Alvaro Morata se sont montrés à leur avantage au sein de l'attaque espagnole, Nico Williams a eu plus de mal. En effet, l'ailier de l'Athletic Bilbao a été muet face au but de Dominik Livakovic en plus d'être ballotté dans les duels et peu efficace dans les dribbles. A l'approche des 20 dernières minutes et alors que le sort du match était connu, il a cédé sa place à Mikel Merino.

Modric trop peu présent

Cette entame d'Euro 2024 n'a pas été simple pour Luka Modric. Le capitaine des « Vatreni » n'a pas réalisé une prestation XXL lors de ce match face à l'Espagne en raison d'une influence très faible au milieu de terrain pendant les 65 minutes passées sur la pelouse. S'il a pu montrer sa précision de passes, il a failli dans les duels et perdu plus de ballons qu'il a pu en récupérer. C'est sans surprise qu'il a cédé sa place à Mario Pasalic pour la fin de match.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.