Paris 2024 : Retour sur le passage de la flamme olympique dans le Vaucluse

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 20 juin 2024 à 13h05

Revivez les temps forts du passage de la flamme olympique dans le Vaucluse. Avec une arrivée à Avignon, où c'est l'ancien handballeur Michaël Guigou qui a allumé le chaudron.

Après la Polynésie, la Guadeloupe puis la Martinique, pour la fin du relais des océans, la flamme olympique est revenue en métropole mardi, dans les Alpes-Maritimes, et a poursuivi son parcours dans le Vaucluse mercredi. Avec une dernière étape à Avignon, où c'est l'ancien handballeur Michaël Guigou, Vauclusien de naissance, qui a allumé le chaudron, deux ans après l'arrêt de son immense carrière. "Je termine de la plus belle des manières. Comparé à un terrain de handball où on est dans notre bulle, là c'était complètement différent. Même si c'est court et que ça ne fait que 200 mètres, j'ai vraiment pris le temps de savourer chaque instant, de taper dans les mains de chaque personne durant mon passage. De plus, le faire devant ma famille, ma femme et ma fille, c'est une nouvelle dimension et je ne peux pas être plus heureux. Je me sens vraiment un représentant de tous les Avignonnais et de tous les Vauclusiens", a ensuite réagi le triple champion olympique, rapporte La Provence.


Le relais avait débuté dans le Colorado provençal, à Rustrel, avant de se poursuivre à Apt, la ville de naissance de Guigou. Après L'Isle-sur-la-Sorgue, la flamme a monté le Mont Ventoux, avec Miguel Martinez, champion olympique 2000 de VTT, puis Anne-Caroline Chausson, sacrée championne olympique de BMX en 2008, en relayeurs. Ce fut ensuite au tour d'Orange, et son fameux théâtre antique, puis Sorgues, et donc Avignon. Dans la cité des papes, c'est un autre champion olympique, Jérémie Azou, sacré en aviron à Rio en 2016, qui a transmis le relais à Guigou, et vécu un moment "juste incroyable" "Je n'avais jamais marché sur le pont jusqu'à aujourd'hui. Là, c'est difficile de faire mieux comme scénario, a-t-il expliqué en riant. Pour un Avignonnais, je suis encore plus fier, car le pont Saint-Bénézet est un symbole international et c'est peut-être même encore plus intense que d'allumer le chaudron selon moi." Après le Vaucluse, la flamme olympique va parcourir jeudi la Drôme, avec une arrivée prévue à Valence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.