Slovénie : Le retour d'Ilicic, dépressif après le Covid

A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 20 juin 2024 à 16h55

Parti de l'Atalanta vers Maribor en 2022, Josip Ilicic (36 ans) revient petit à petit à son meilleur niveau, celui qui avait fait de lui un des leaders offensifs de la formidable équipe de Bergame.

Toujours vivant, toujours debout. Josip Ilicic, touché psychologiquement de plein fouet par la longue parenthèse du Covid, est tombé en dépression et a eu de nombreuses pensées suicidaires. Le football, presque du jour au lendemain, n'était vraiment plus sa priorité. Alors, le voir dans le groupe de la Slovénie pour cet Euro 2024 est une formidable victoire. Remplaçant, il n'est pas entré face au Danemark (1-1) ni contre la Slovénie (1-1) mais il a marqué le but du succès en préparation devant l'Arménie (2-1), dans la foulée de son apparition à l'heure de jeu.

Gasperini : "L'esprit est une vraie jungle. C'est difficile même pour les psychologues, je ne peux pas donner de réponse"

"N'en faisons pas un cirque", réclamait son sélectionneur Matjaz Kek, suivant le souhait de son joueur qui n'accorde plus aucune interview. "Mais je suis vraiment heureux de la voir apprécier et célébrer ainsi ce but, ça signifie beaucoup pour moi et ça en dit long sur lui ! Je suis content aussi que les gars l'aient bien accueilli, il peut beaucoup les aider grâce à son expérience." Celle qui, en mars 2020, faisait de lui le premier joueur à inscrire un quadruplé à l'extérieur lors d'un match à élimination directe en Ligue des champions, avec l'Atalanta sur le terrain de Valence (1-4) dans un stade déjà vidé à cause de la pandémie à venir. Ensuite, l'éloignement de sa famille et sa situation de confinement dans un des premiers épicentres mondiaux, à Bergame, l'ont détruit.

Les supporters du Paris Saint-Germain se souviennent peut-être de son absence, alors pas franchement expliquée mais sportivement bienvenue pour tous ses adversaires, en quarts de finale de C1 lors du Final Eight de Lisbonne (2-1 pour le PSG). En janvier 2022, son coach Gian Piero Gasperini, qui avait fait de lui un de ses symboles de l'offensive à outrance qui vient de conduire l'Atalanta au sacre magnifique en Ligue Europa (3-0 en finale devant Leverkusen), parlait de "quelque chose au-delà du football" : "On se connaît depuis de nombreuses années, c'est quelqu'un de normal et positif, mais l'esprit est une vraie jungle. C'est difficile même pour les psychologues de comprendre. Je ne peux pas donner de réponse, c'est très sensible et j'espère juste qu'il pourra revenir et retrouver un peu de joie." Ce qu'il a fini par faire chez lui, à Maribor, auteur cette saison de neuf buts et douze passes pour aller chercher la deuxième place du championnat slovène.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.