Euro 2024 : Le programme de la 7e journée

A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 20 juin 2024 à 12h04

Retrouvez le programme de la 7e journée de l'Euro allemand, avec notamment au programme le choc entre l'Espagne et l'Italie, et un autre remake des demi-finales de la dernière édition.

Slovénie - Serbie (15h)

La deuxième journée du groupe C va s'ouvrir jeudi avec un duel entre la Slovénie et la Serbie, programmé à 15h à Munich. Entre des Slovènes qui ont tenu en échec les Danois lors de la première journée (1-1) et des Serbes difficilement battus par les Anglais (0-1), ce sont les hommes de Dragan Stojkovic, dont le pays participe à l'Euro pour la première fois, qui ont le plus la pression, et partiront favoris. "Nous sommes conscients de la qualité de l'équipe serbe. Mais j'espère que nous pourrons une fois de plus prouver que nous méritons d'être présents à cet Euro", estime le sélectionneur slovène Matjaz Kek.

Danemark - Angleterre (18h)

L'autre match du groupe C programmé jeudi est un remake de la demi-finale du dernier Euro entre l'Angleterre et le Danemark, qui aura lieu à 18h à Francfort. Tenus en échec par la Slovénie en ouverture de la compétition (1-1), et battu par les Three Lions dans le dernier carré il y a trois ans (1-2, a.p.), les Danois sont revanchards, même s'ils estiment que les hommes de Gareth Southgate ont encore progressé depuis, comme l'a expliqué leur gardien Kasper Schmeichel. "Mais nous devons le prouver, a répondu Southgate, conscient que la courte et difficile victoire face aux Serbes n'a pas franchement convaincu. Nous savons que nous devons être meilleurs."

Espagne - Italie (21h)

Le choc du jour, programmé à 21h à Gelsenkirchen, et de cette deuxième journée de la phase de poules, est aussi un remake de la demi-finale du dernier championnat d'Europe, qui avait été remportée aux tirs au but par l'Italie face à l'Espagne (1-1, 4-2 t.a.b.). Impressionnants contre les Croates en ouverture de cet Euro 2024 (3-0), les Espagnols ont les faveurs des pronostics face à des tenants du titre italiens qui ont eu plus de difficultés contre les Albanais (2-1). "Ce match est l'un des plus importants de ma carrière, a confié l'expérimenté sélectionneur transalpin Luciano Spalletti (65 ans). J'en ai déjà eu, et ce match est de ce niveau-là. À mon âge, on sait qu'il y a des histoires à raconter. Il faut des histoires à raconter, et ce match peut déterminer une histoire."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.