US Open : Svitolina ne digère pas la participation des Russes et Biélorusses

US Open : Svitolina ne digère pas la participation des Russes et Biélorusses©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 23 juin 2022 à 08h54

Alors que les Russes et Biélorusses pourront disputer le prochain US Open, sous bannière neutre, l'Ukrainienne Elina Svitolina, la femme de Gaël Monfils, confie son amertume.



On ne la voit plus depuis plusieurs mois mais elle fait quand même pas mal parler d'elle. Elina Svitolina n'arpente pas le circuit de la petite balle jaune et pourtant elle apparait régulièrement dans l'actualité. En tant qu'Ukrainienne, elle a évidemment évoqué la guerre qui sévit actuellement dans son pays suite à l'invasion de la Russie il y a bientôt quatre mois désormais. La jeune femme de 27 ans défend ardemment son pays et ne perd pas une occasion d'afficher son engagement.

Svitolina sur les organisateurs de l'US Open : « J'ai l'impression qu'ils auraient dû prendre des mesures plus sérieuses »

Celle qui a été numéro 3 mondiale en 2017 s'est retirée du circuit car elle n'avait clairement plus la tête au tennis suite à la guerre en Ukraine, usée psychologiquement et physiquement, et car, bien plus réjouissant, elle a accueilli récemment une magnifique nouvelle. Mariée avec le Français Gaël Monfils dont elle partage la vie depuis plusieurs années, Elina Svitolina est enceinte et va devenir maman dans quelques mois. En octobre, la jeune femme donnera naissance à une petite fille. Mais, même enceinte, l'Ukrainienne ne garde pas sa langue dans la poche.


Elle s'est ainsi montrée déçue que les Russes et Biélorusses, autorisés à disputer Roland-Garros mais interdits de Wimbledon, participent au prochain US Open (sous bannière neutre), programmé du 29 août au 11 septembre. « C'était (aux organisateurs de l'US Open) de prendre une décision, ils ont choisi cette voie. Je ne la soutiens pas car j'ai l'impression qu'ils auraient dû prendre des mesures plus sérieuses, a confié Svitolina auprès de Reuters. (Le sport ukrainien) a fait un retour en arrière de 10 ans minimum, car toutes les infrastructures ont été endommagées ou complètement détruites. Je peux vous dire qu'il y a beaucoup de raisons qui pourraient décider de ne pas laisser les joueurs russes et biélorusses concourir. » La lauréate du Masters 2018 a aussi étalé sa surprise quant au silence des joueurs russes et biélorusses. « Pour nous, il n'est pas compréhensible qu'ils ne nous soutiennent pas. J'ai l'impression que cela a créé des tensions entre nous », a lâché la compagne de Gaël Monfils.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.