Champions Cup (J4) : Le Racing 92 qualifié en huitièmes de finale après sa victoire sur Cardiff

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 20 janvier 2024 à 18h05

Le Racing 92 a obtenu in extremis son billet pour les huitièmes de finale de la Champions Cup grâce à un succès bonifié contre Cardiff (48-26), son premier de la saison dans la compétition.

Le Racing 92 s'est réveillé au meilleur moment. Battus lors de ses trois premières sorties en Champions Cup, les Franciliens avaient malgré tout leur destin en main. Après la défaite de l'Ulster face aux Harlequins en début d'après-midi, un match nul contre Cardiff était suffisant pour passer le cap de la phase de poules mais l'envie de faire mieux était bien là. Pourtant, le public de la Paris La Défense Arena s'est très vite crispé. En effet, après l'ouverture du score précoce grâce à une pénalité signée Nolann Le Garrec, Rhys Carre a conclu victorieusement une longue séquence de jeu au près pour aplatir en force le premier essai de la rencontre, transformé par Tinus de Beer. Les Racingmen ont bien cru se relancer au quart d'heure de jeu quand Camille Chat a conclu un ballon porté dans l'en-but toutefois, une position de hors-jeu de Juan Imhoff au début de l'action a annulé cet effort collectif. Ce n'était que partie remise. A peine deux minutes plus tard, Kitione Kamikamica a tiré le maximum d'une passe au pied parfaitement ajustée par Antoine Gibert pour conclure une action initiée par un ballon contré et récupéré par Hassane Kolingar. A un quart d'heure de la pause, le public francilien a pu célébrer le tout premier essai de Siya Kolisi sous ses nouvelles couleurs.

Le Racing 92 a vite assuré le bonus

Le capitaine des Springboks doubles champions du monde a forcé le passage face à deux défenseurs gallois en sortie de ballon porté pour aller à dame. Un essai validé par la vidéo mais non-transformé par Tristan Tedder. Inia Tabuavou a corsé l'addition avec le troisième essai du Racing 92 à huit minutes de la pause. Le centre a bonifié un ballon contré et une relance de son arrière, aplatissant en coin pour rapprocher son équipe à un essai du bonus offensif. Juste avant le retour aux vestiaires, Tomos Williams a donné un peu d'espoir à Cardiff en profitant d'un espace dans la défense francilienne, réduisant l'écart à huit unités. Dès la reprise, les Ciel-et-Blanc ont inscrit ce quatrième essai synonyme de bonus offensif. Après un dégagement sous pression de Rhys Carre, Tristan Tedder n'a pas demandé son reste pour passer le long de la ligne de touche et aller aplatir puis transformer cet essai. Les joueurs de Cardiff ont alors sombré corps et biens. Quatre minutes plus tard, Christian Wade a conclu dans l'en-but une action initiée par un ballon récupéré au sol. Sélectionné par Fabien Galthié pour préparer l'ouverture du Tournoi des 6 Nations, Nolann Le Garrec a cédé sa place prématurément en raison d'une alerte à une épaule et par précaution. C'est ensuite Maxime Baudonne, à peine entré en jeu, qui a corsé l'addition.

La mission s'annonce compliquée en huitièmes

Le troisième-ligne a offert une solution de passe à Juan Imhoff après une récupération au sol de Siya Kolisi. La transformation signée Tristan Tedder a donné 29 points d'avance au Racing 92 avec 30 minutes encore à jouer. Alors que les deux équipes ont lancé du sang neuf, le match a perdu en rythme. Les Ciel-et-Blanc ont alors subi le jeu contre une équipe de Cardiff qui n'avait plus rien à perdre. Tomos Williams a réduit l'écart à l'approche du dernier quart d'heure après avoir suivi son contre sur un dégagement de Tristan Tedder. C'est ensuite Tinus de Beer qui a rapproché la formation galloise à quinze longueurs au terme d'une action collective marquée par une passe après-contact d'Owen Lane, assurant par la même occasion le bonus offensif. Le Racing 92 a fini par avoir le dernier mot. Face à une formation galloise réduite à quatorze en raison du carton jaune reçu par Aled Summerhill, qui a bloqué un Juan Imhoff lancé vers l'essai alors qu'il était en position de hors-jeu, le collectif a fait la différence. Sur un ballon porté, Janick Tarrit a pu aplatir le septième essai des siens, transformé par son buteur. Grâce à cette première victoire de la saison en Champions Cup (48-26), le Racing 92 sera bien au rendez-vous des huitièmes de finale mais devra se déplacer au début du mois d'avril prochain, peut-être à Toulouse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.