Stade Français : Habel-Kuffner va devoir s'expliquer

Stade Français : Habel-Kuffner va devoir s'expliquer ©Panoramic, Media365

Aurélien Canot, Media365, publié le mardi 05 décembre 2023 à 09h46

Pour avoir frappé un membre du staff de la Section dans un établissement de nuit de Pau lors d'une virée nocturne non-autorisée il y a dix jours, Giovanni Habel-Kuffner risque jusqu'à un licenciement. Pour le moment, le troisième ligne du Stade Français n'a même pas été mis à pied. Il est attendu ce mardi pour s'expliquer devant sa direction.


Une virée nocturne alors que le staff avait interdit aux joueurs de sortir, et ce à deux reprises, puis un coup de poing sur un membre du staff de la Section Paloise, plus tard dans la nuit dans un établissement nocturne de Pau... Le 25 novembre dernier (plus exactement le 26, les faits ayant eu lieu dans la nuit), Giovanni Habel-Kuffner (28 ans) n'y était pas allé avec le dos de la cuillère. Pour l'ensemble de son œuvre, le troisième ligne du Stade Français (31 apparitions toutes compétitions confondues depuis son arrivée à Paris, dont 26 comme titulaire, pour quatre essais) risque une lourde sanction. Le joueur né en Nouvelle-Zélande d'un père samoan et d'une mère allemande devrait très vite être fixé. C'est en effet ce mardi qu'il est attendu au siège du club parisien afin de s'expliquer devant la direction (seront notamment présents le propriétaire Hans-Peter Wild ainsi que le directeur général Thomas Lombard) au sujet de cette sortie dans la nuit paloise au cours de laquelle il avait frappé ce membre du staff de son ancien club, peu de temps après que la Section a donné une leçon (30-6) à Habel-Kuffner et aux Soldats Roses sur sa pelouse du Hameau. L'ex-troisième ligne de Pau débarqué en 2022 dans la capitale n'était pas le seul (huit joueurs et deux membres du staffs s'étaient autorisés à s'offrir une petite virée) à s'être affranchi des ordres donnés par le directeur sportif Laurent Labit, qui avait interdit formellement de sortir après cette défaite en dépit du souhait de nombreux joueur de l'équipe.

Habel-Kuffner licencié ?

En revanche, il est le seul à s'être signalé de la sorte. Ce qui a valu à l'auteur du coup de poing de recevoir une convocation par courrier à cet entretien de mardi pour lequel le natif d'Auckland, son mètre quatre-vingt-seize et ses 105 kilos seront accompagnés du capitaine de l'équipe Paul Gabrillagues. Habel-Kuffner n'a pas été mis à pied à ce jour, comme c'est généralement le cas dans pareille affaire extra-sportive. En revanche, il risque jusqu'au licenciement "pour faute". Tout dépendra de s'il se montre convaincant ou pas mardi, sachant que le troisième ligne parisien n'en est pas à sa première écart de conduite. En 2019, une altercation en bas d'un immeuble avec les forces de l'ordre, contraints d'avoir recours au gaz lacrymogène pour maîtriser le colosse, avait valu au joueur, ivre ce soir-là, deux mois de prison avec sursis et 1 000 euros d'amende. "GHK" défendait alors encore les couleurs de Pau à l'époque. Le joueur sera fixé sur son sort jeudi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.