Betclic Elite : Monaco décroche son deuxième titre de champion de France consécutif

Betclic Elite : Monaco décroche son deuxième titre de champion de France consécutif ©Icon Sport, Media365

Marie Mahé, Media365, publié le mercredi 12 juin 2024 à 23h25

Ce mercredi soir, à l'occasion du match 4 de la finale de Betclic Elite, Monaco s'est très nettement imposé sur le parquet de Paris (76-115). La Roca Team remporte cette série 3-1 et conserve son titre de champion de France.

Monaco reste au sommet ! Ce mercredi soir, dans le cadre du match 4 de la finale de Betclic Elite, Monaco s'est très largement imposé sur le parquet de Paris (76-115). Par conséquent, les Monégasques remportent cette série 3-1 et décrochent, surtout, leur deuxième titre de champion de France consécutif.  Comme très souvent, la Roca Team a été guidée, dans cette ultime rencontre, par Mike James, qui termine meilleur marqueur des siens mais également meilleur marqueur de cette rencontre, avec des statistiques personnelles de 27 points, 2 rebonds et 4 passes décisives. L'Américain a été parfaitement bien secondé par le Français Elie Okobo (23 points, 2 rebonds, 4 passes décisives). A Paris, le meilleur marqueur du soir a été le Finlandais Mikael Jantunen, avec 12 points, mais cela n'a donc clairement pas suffi. Dès les premières minutes de jeu, Monaco a pris les choses en main, au niveau du tableau d'affichage. Les visiteurs ont même débuté par un très cinglant 19-0.

La saison de Paris restera malgré tout historique

Paris a ensuite réussi à stopper l'hémorragie et l'écart n'a jamais été au-delà de +19, dans le premier quart-temps, comme au moment de conclure (18-37). Dans le deuxième quart-temps, les Monégasques ont continué leur cavalier seul, avec une avance qui a même atteint les +27 (30-57). A la pause, l'écart était encore à +26 (37-63). Au retour des vestiaires, le club de la Principauté est resté sur sa lancée. L'écart a même atteint de nouveaux sommets, soit +39, avant de se stabiliser à +38 (55-93). Enfin, dans le quatrième et dernier quart-temps, Monaco a vu son avance atteindre les +40, avant de s'arrêter à +39 (76-115). Il n'y a donc pas eu match entre ces deux équipes. Pourtant, cette saison, Paris a réussi à glaner l'Eurocoupe et la Leaders Cup, dans une saison qui restera, malgré tout, historique, malgré cette ultime déroute. Engagé en Euroligue, Monaco, de son côté, n'avait encore pas remporté de trophée dans cet exercice. Voilà ce qui est fait et avec, en plus, la manière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.