Alpecin-Deceuninck : Van der Poel toujours indécis sur l'enchaînement Tour-JO

Alpecin-Deceuninck : Van der Poel toujours indécis sur l'enchaînement Tour-JO ©panoramic, Media365

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le jeudi 07 décembre 2023 à 12h53

Souhaitant à la fois briller sur le Tour de France et les Jeux Olympiques en VTT et sur route, à quelques semaines d'intervalle, Mathieu van der Poel se retrouve face à un problème de programmation. Qu'il va tenter de résoudre en concertation avec son équipe.


La semaine passée, l'entraîneur de l'équipe de VTT des Pays-Bas conseillait à Mathieu van der Poel d'abandonner le prochain Tour de France au soir de la 9eme étape pour mieux se concentrer sur sa quête d'or olympique en VTT à Paris. Mais cela ne sera pas le cas. Le champion du monde sur route se retrouve confronté à un dilemme de calendrier, mais il a d'ores et déjà écarté cette hypothèse. Petit rappel : le Tour de France se tient du 29 juin au 21 juillet, la course olympique de VTT le 29 juillet et la course en ligne sur route le 3 août. Coureur pluridisciplinaire, le Néerlandais de bientôt 29 ans veut briller partout, mais il va devoir faire des choix. « Différentes options sont sur la table pour le moment , explique-t-il dans les colonnes du Het Nieuwsblad, alors qu'il est actuellement en stage d'entraînement en Espagne pour préparer son retour en cyclocross puisqu'il brille, aussi, sur les chemins boueux de l'hiver. Soit je ferai le Tour et ensuite je ne ferai que la course sur route aux Jeux. Ou bien je ne fais pas le Tour et ensuite je fais la course sur route et le VTT. Ce que je ne vais certainement pas faire, c'est faire le Tour et le quitter plus tôt, comme je l'ai fait pour Tokyo (il avait abandonné lors du premier tour, blessé au dos en raison d'un chute, ndlr)."

Un programme similaire au printemps pour van der Poel

Sacré champion du monde sur route en août dernier à Glasgow, Mathieu van der Poel avait été atteint son pic de forme en Ecosse, et se verrait bien revivre la même chose en 2024 pour décrocher l'or olympique. « La course olympique sur route a lieu deux semaines après le Tour et c'est en fait l'idéal. Vous pouvez comparer cela avec les Championnats du monde de Glasgow cette année, où j'ai également atteint un très bon niveau en participant au Tour plus tôt. Mais le VTT, c'est trop tôt, une semaine après le Tour. Ensuite, je ne pourrai jamais atteindre mon meilleur niveau. Si je ne fais pas le Tour, je ferai la Vuelta puis les Championnats du monde sur route (à Zurich, sur un parcours très montagneux, ndlr). La troisième option sur la table est de faire le Tour et la Vuelta. En fin de compte, je déciderai moi-même, en consultation avec l'équipe." Pour le reste de son programme de l'année, Mathieu van der Poel compte faire comme en 2023, avec Milan-San Remo et Paris-Roubaix en points d'orgue au printemps. Sa participation à Liège-Bastogne-Liège est en revanche incertaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.