ATP : Tsitsipas critiqué par son ancien préparateur physique

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le samedi 15 juin 2024 à 16h56

Christos Fiotakis, préparateur physique de Stefanos Tsitsipas depuis le début de saison, a démissionné après Roland-Garros. Dans les colonnes d'un journal grec, il a notamment remis en cause la motivation du n°11 mondial.

Vainqueur du Masters 1000 de Monte-Carlo puis finaliste à Barcelone la semaine suivante, Stefanos Tsitsipas a vécu un début de saison sur terre battue quasi-parfait, qu'il n'est pas parvenu à confirmer ensuite, s'inclinant d'entrée de jeu à Madrid (contre Monteiro), puis en quarts de finale à Rome (contre Jarry) et à Roland-Garros (contre Alcaraz). Désormais n°11 mondial, le joueur grec ne semble plus aussi proche de gagner un tournoi du Grand Chelem qu'il l'était il y a deux ou trois ans. Et alors qu'il fêtera ses 26 ans au mois d'août, certains commencent sérieusement à douter de ses capacités à rivaliser avec des joueurs comme Jannik Sinner ou Carlos Alcaraz. Cette semaine, son ancien préparateur physique Christos Fiotakis, qui était a ses côtés depuis le début de saison avant de quitter ses fonctions après Roland-Garros, a notamment remis en cause la motivation du joueur grec, dans les colonnes du journal de son pays, SDNA Sports.

"Je ne suis pas satisfait de son éthique de travail"

"J'avais vraiment hâte d'être aux Jeux de Paris parce je pensais que ce serait le moment où nous aurions pu décrocher l'or, ce que nous n'avions pas fait à Tokyo (élimination en huitièmes de finale par Ugo Humbert, ndlr) à cause de circonstances étranges et d'une certaine malchance. Mais comme je l'ai dit, nous avons des priorités différentes et je ne suis pas satisfait de l'éthique de travail de Stefanos. En ce moment, je ne pense pas que sa priorité absolue soit de jouer au tennis, d'atteindre le sommet du classement et de gagner des Grands Chelems. C'est pour cela que je ne peux pas voyager pendant sept mois d'affilée avec seulement 25 jours à la maison, quand les objectifs ne sont pas hauts et que je voyage juste pour voyager", a déclaré Fiotakis.
"J'espère qu'il comprendra que ce que je lui dis est correct"
Le préparateur physique, peut-être décontenancé par les relations de Stefanos Tsitsipas avec sa compagne Paula Badosa (qui se sont déjà séparés puis réconciliés à plusieurs reprises) et avec son père, n'était pas satisfait de l'ambiance de travail autour de l'ancien n°3 mondial : "Il y a des choses que je ne contrôle pas. L'ambiance dans l'équipe ne correspond pas à mon énergie et, malheureusement, nous n'avons pas les mêmes priorités. Je lui souhaite cependant le meilleur et qu'il soit toujours en bonne forme physique. Je suis reconnaissant de l'expérience que j'ai eue avec l'équipe, je pense que je leur ai beaucoup donné. Mais j'ai aussi appris beaucoup à travers ces sept mois intenses passés sur le circuit au côté d'un athlète de si haut niveau. J'espère qu'à un certain moment, il comprendra que ce que je lui dis est correct et qu'il grimpera jusqu'à la première marche du podium". Relégué à près de 6000 points de Jannik Sinner, Stefanos Tsitipas en semble encore bien loin...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.