Mondial 2023 : Une Marseillaise neuf étoiles

Mondial 2023 : Une Marseillaise neuf étoiles©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 14 décembre 2020 à 17h51

C'est une Marseillaise pas comme les autres qui a été enregistrée à l'occasion du tirage au sort du Mondial 2023 : plusieurs stars, passées comme présentes, du rugby international ont poussé la chansonnette à distance.



Autant être clair : l'interprétation de la Marseillaise par plusieurs stars du rugby mondial, afin de célébrer le tirage au sort de la Coupe du Monde 2023 (qui aura lieu en France), avait très mal démarré avec le chant à contre-temps de Rory Best, le talonneur irlandais historique de l'Ulster. Mais il n'y a pas de hasard : c'était bien mieux ensuite pour tous les camarades qui ont suivi, ceux-ci ayant tous joué en France à un moment de leur carrière. D'abord le Néo-Zélandais Ma'a Nonu, de retour à Toulon après un premier passage de 2015 à 2018 qui a fait du RCT le deuxième club où il a passé le plus de temps après les Hurricanes. Puis le Sud-Africain Bryan Habana, qui a lui aussi évolué longtemps à Toulon (de 2013 à 2018).

Mehrtens use du fer à repasser

Même chose pour l'Ecossais Greig Laidlaw, qui a joué à Clermont les trois dernières saisons avant de partir au Japon. On retrouve ensuite Isei Colati, le pilier fidjien qui a réalisé l'intégralité de sa carrière en France, essentiellement à Nevers durant près de dix ans (2008-2017), en Pro D2. Puis l'Ecossais John Beattie, qui a joué à Montpellier, Castres et Bayonne avant de prendre sa retraite l'année dernière.


Mention spéciale, évidemment, à la légende Andrew Mehrtens, qui use également du fer à repasser dans cette vidéo. L'ancien ouvreur des Blacks a lui porté les maillots de Toulon, du Racing et de Béziers, où il a même tenté une carrière de coach de 2011 à 2013. Enfin le Fidjien Waisale Serevi a fait monter Mont-de-Marsan parmi l'élite au début du siècle, tandis que Drew Mitchell (qui conclut avec force devant l'opéra de Sydney et le Harbour Bridge) a lui défendu les couleurs de Toulon de 2013 à 2017. Il ne vous reste plus qu'à écouter le tout, désormais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.