Amstel Gold Race : Victoire d'un souffle pour Kwiatkowski devant Cosnefroy

Amstel Gold Race : Victoire d'un souffle pour Kwiatkowski devant Cosnefroy©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 10 avril 2022 à 16h33

Après avoir un temps cru à la victoire, Benoît Cosnefroy a vu la photo-finish confirmer la victoire de Michal Kwiatkowski lors de l'Amstel Gold Race. Tiesj Benoot complète le podium.



Benoît Cosnefroy a un temps cru succéder à Bernard Hinault. Alors que la dernière victoire française lors de l'Amstel Gold Race remonte à 1981, le coureur de l'équipe AG2R-Citroën a finalement dû attendre le développement de la photo-finish pour voir son rêve de victoire s'effondrer. Pour quelques centimètres, Michal Kwiatkowski a eu le dernier mot. Une course, longue de 254 kilomètres entre Maastricht et Valkenbourg, qui a tout d'abord vu un groupe de sept coureurs, dont Owain Doull, Johan Jacobs ou encore Ide Schelling prendre le large par rapport au peloton. Si Davide Gabburo a vite été distancé, cette échappée a pu prendre jusqu'à cinq minutes d'avance sur un peloton mené par les équipes Ineos Grenadiers et Alpecin-Fenix, qui protégeaient les intérêts de Tom Pidcock et Mathieu van der Poel. C'est après la première ascension du Cauberg que l'écart a commencé à décroître. A l'entame des 100 derniers kilomètres, une vive accélération des coéquipiers du petit-fils de Raymond Poulidor a scindé le peloton en deux et provoqué de la nervosité et, donc des chutes. Christophe Laporte et Anthony Turgis ont été pris dans deux d'entre-elles. Si le sprinteur de l'équipe Jumbo-Visma a pu repartir, celui de la formation TotalEnergies a finalement mis pied à terre.

Van der Poel n'a pu que répondre

Aux avant-postes, alors que l'échappée n'a cessé de perdre des membres et du terrain, Victor Campenaerts et Nathan van Hooydonck sont partis en contre et ont très vite fait la jonction avec le groupe de tête. Florian Sénéchal a tenté de faire de même mais le Tricolore a vite compris qu'il ne pourrait pas revenir et a sagement repris place dans le peloton. L'ascension du Loorberg, à un peu moins de 60 kilomètres du but, a accéléré la décomposition du groupe de tête quand, dans le peloton, la formation Jumbo-Visma a tenté de prendre les choses en main après un démarrage vain de Christophe Laporte. Un effort de l'équipe Ineos Grenadiers, emmenée par Ben Turner, a mis un terme définitif aux espoirs de l'échappée matinale avec 45 kilomètres encore à parcourir. La montée du Keutenberg a vu Michal Kwiatkowski placer un démarrage et former un groupe de dix coureurs à l'avant de la course, avec notamment Kasper Asgreen, Tiesj Benoot ou encore Benoît Cosnefroy. Surpris, Mathieu van der Poel n'a pu faire la jonction que dans un deuxième temps. La dernière ascension du Cauberg, à l'orée des 20 derniers kilomètres, a incité Marc Hirschi a tenter sa chance mais le Suisse a vite été repris, tout comme Tom Pidcock dans la foulée.

Kwiatkowski d'un souffle

Juste après la cloche, Michal Kwiatkowski a finalement pu arriver à ses fins et à prendre ses distances, bien accompagné par Benoît Cosnefroy. Un duo qui a parfaitement collaboré pour maintenir leurs poursuivants à une trentaine de secondes. Avec l'énergie du désespoir, Mathieu van der Poel a tenté d'accélérer pour revenir sur le Polonais et le Français mais sans y parvenir. Il est vite apparu que le duo de tête allait s'expliquer pour la victoire finale et c'est Benoît Cosnefroy qui a lancé le sprint dans les 250 derniers mètres. Progressivement, Michal Kwiatkowski a fait son retard pour passer le coureur de l'équipe AG2R-Citroën juste avant la ligne. Alors que le Français a été un temps annoncé vainqueur, la photo-finish a démontré que c'est le coureur de la formation Ineos Grenadiers, pour un boyau, qui remporte l'Amstel Gold Race. Un dénouement qui rappelle la victoire polémique de Wout Van Aert en 2021 face à Mathieu van der Poel. Déjà victorieux dans le Limbourg en 2015, Michal Kwiatkowski rejoint Eddy Merckx, Gerrie Knetemann, Rolf Jaermann et Enrico Gasparotto au palmarès. A bonne distance, Tiesj Benoot complète le podium devant « MVDP » et Alexander Kamp, qui complète le Top 5 de l'épreuve.

CYCLISME - UCI WORLD TOUR / AMSTEL GOLD RACE
Classement final (254km) - Dimanche 10 avril 2022
1- Michal Kwiatkowski (POL/Ineos Grenadiers) en 5h58'10''
2- Benoît Cosnefroy (FRA/AG2R-Citroën)
3- Tiesj Benoot (BEL/Jumbo-Visma)
4- Mathieu van der Poel (PBS/Alpecin-Fenix)
5- Alexander Kamp (DAN/Trek-Segafredo)
6- Kasper Asgreen (DAN/Quick-Step Alpha Vinyl)
7- Michael Matthews (AUS/BikeExchange-Jayco)
8- Stefan Küng (SUI/Groupama-FDJ)
9- Marc Hirschi (SUI/UAE Team Emirates)
10- Dylan Teuns (BEL/Bahrain Victorious)
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.