WTA : Bartoli se retrouve en Barty

WTA : Bartoli se retrouve en Barty©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 24 mars 2022 à 09h58

Ashleigh Barty quitte le tennis en tant que n°1 mondiale. Ce n'était pas tout à fait la même chose pour Marion Bartoli, il y a un peu moins de neuf ans, mais la Française pointe des similitudes avec sa décision brutale de retraite.



D'après Marion Bartoli, le cheminement psychologique d'Ashleigh Barty est très simple à comprendre, comme elle l'a expliqué à L'Equipe : "Serena Williams a été programmée pour être la plus grande de tous les temps. Tant qu'elle n'aura pas 24 ou 25 titres du Grand Chelem, elle ne sera pas satisfaite. Une fille comme Barty avait plutôt le profil de se dire qu'elle n'y arriverait pas car elle n'était pas assez grande, pas assez physique, etc. Aller chercher son rêve, c'est l'Everest. Y arriver une fois, c'est le Graal. Ça t'influence beaucoup lors de la décision. Tu as couru après quelque chose qui paraissait tellement impossible. Quand tu l'as, tu n'arrives plus à repartir. Faire autre chose est tentant quand tu as l'impression d'avoir fait le tour d'un sport."

"Il n'y a pas un truc mieux qu'un autre"

La Française identifie des points communs avec ce qu'elle a connu en 2013 après son sacre totalement inattendu à Wimbledon, qui reste le dernier succès tricolore sur un tournoi du Grand Chelem : "Quand j'ai écouté sa déclaration, dans laquelle elle parle de son questionnement depuis sa victoire à Wimbledon, où elle a réalisé son rêve d'enfant, ça m'a rappelé ce que j'ai ressenti. Je comprends sa décision."


Si Marion Bartoli admet tout de même avoir été "surprise", elle rappelle que ce type de choix est "très personnel" : "Pour elle, le bonheur est d'être épanouie et vivre autre chose. Il faut aussi respecter que le bonheur d'une autre fille soit de gagner des matchs de tennis. Il n'y a pas un truc mieux qu'un autre. Chacun trouve son bonheur. Elle aime faire beaucoup de choses dans la vie (...) Chacun a sa propre vision du moment où il doit arrêter et tu le ressens au fond de toi, pour X et Y raisons. C'est difficile de faire un parallèle dans les histoires."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.