Wimbledon : Le pied de nez de la Russie

Wimbledon : Le pied de nez de la Russie©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le dimanche 10 juillet 2022 à 10h09

Le président de la fédération russe de tennis, Shamil Tarpischev, s'est félicité de la victoire d'Elena Rybakina à Wimbledon où les Russes et Biélorusses n'étaient pas les bienvenus cette année.



Ce samedi, Elena Rybakina s'est adjugée son premier tournoi du Grand Chelem, en finale du simple dames de Wimbledon aux dépens d'Ons Jabeur en trois manches. Un sacre qui l'a remplie de bonheur bien qu'elle paraissait insensible après cette finale. En revanche son triomphe a suscité une joie bien plus significative chez Shamil Tarpischev, le président de la fédération russe de tennis. Et pour cause, Elena Rybakina est une joueuse d'origine russe même si elle défend les couleurs du Kazakhstan.

"C'est formidable ! Bien joué Rybakina! Nous avons remporté le tournoi de Wimbledon" s'est réjoui le patron du tennis russe auprès de Ria Novosti, une agence de presse de son pays. Il n'a pas manqué de souligner que la lauréate du Majeur britannique représente un pur "produit" de la formation russe. Celle-ci est née et vit toujours à Moscou. A l'instar d'Alexander Bublik chez les hommes, elle a changé de nationalité sportive afin de trouver plus de soutien, financier notamment.

Un pied de nez pour les organisateurs

Ce pied de nez ne doit bien évidemment pas plaire du tout aux organisateurs du tournoi de Wimbledon où la participation des joueurs russes et biélorusses a été interdite en raison du conflit armé en Ukraine. Une exclusion qui risque d'ailleurs de coûter cher aux Londoniens, condamnés à s'acquitter d'une amende salée en raison de cette interdiction. Celle-ci a notamment empêché le numéro un mondial, le Russe Daniil Medvedev, de défendre ses chances sur le gazon anglais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.