Wimbledon fait appel de sa sanction

Wimbledon fait appel de sa sanction©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 04 juillet 2022 à 16h43

Alors que la WTA a sanctionné le tournoi de Wimbledon et la Fédération britannique d'une amende d'un million de dollars pour avoir exclu les joueuses russes et bélarusses, le Grand Chelem anglais va faire appel.



Suite à l'invasion russe en Ukraine, Wimbledon avait décidé d'exclure les joueurs et les joueuses russes et bélarusses de cette édition 2022. L'ATP et la WTA ont alors réagi en décidant de n'octroyer aucun point pour ce Grand Chelem aux allures d'exhibition. D'après la presse anglaise, la WTA aurait sanctionné la Fédération britannique de tennis d'une amende de 750 000 dollars (718 620 euros), et le All England Lawn Tennis Club, qui gère le tournoi, de 250 000 dollars (239 540 euros).

"Très déçus de la réaction des circuits"

Mais Wimbledon compte faire appel de cette sanction, comme l'a confié sa directrice, Sally Bolton, lundi lors d'un point presse. "La première chose à dire, c'est que nous sommes dans un processus judiciaire, donc je ne vais pas faire de commentaires précis. Mais ce que je peux dire, c'est que nous maintenons notre décision. Nous sommes très déçus de la réaction des circuits (WTA et ATP, ndlr) mais je ne peux en dire plus aujourd'hui sur le sujet. Mais oui, nous avons effectivement interjeté appel", a-t-elle expliqué, avant de revenir sur ce choix très discuté. "Nous avons longtemps réfléchi à notre décision. Ça n'a pas été facile et nous avons évalué les conséquences. Mais c'était la bonne décision", a-t-elle ajouté.

La dirigeante est également revenue sur la polémique liée à la programmation du tournoi. Une polémique notamment alimentée par Novak Djokovic, qui souhaiterait que les matchs commencent plus tôt. "Je pense que c'est compréhensible que les joueurs s'expriment sur l'expérience qu'ils vivent ici, et on tient bien sûr compte ces remarques. Mais on ne va pas se mettre à organiser des sessions de nuit", a déclaré Sally Bolton.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.