Open d'Australie (H) : Djokovic pulvérise Medvedev et remporte son 18eme titre en Grand Chelem

Open d'Australie (H) : Djokovic pulvérise Medvedev et remporte son 18eme titre en Grand Chelem©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le dimanche 21 février 2021 à 11h38

Une fois de plus injouable, Novak Djokovic a pulvérisé Daniil Medvedev en moins de deux heures (7-5, 6-2, 6-2), dimanche en finale. Le Serbe remporte ainsi son 18eme trophée en Grand Chelem, le 9eme à Melbourne.

Novak Djokovic est invincible en finale à Melbourne. Maître des lieux, le Serbe a remporté dimanche aux dépens de Daniil Medvedev sa neuvième finale en autant de disputée. Déjà double tenant du titre à l'Open d'Australie, Djokovic, impitoyable pour le Russe (7-5, 6-2, 6-2 en 1h56 de jeu), a inscrit son nom pour la troisième fois de suite au palmarès de ce premier rendez-vous du Grand Chelem de la saison, qu'il a remporté à cette occasion pour la neuvième fois de sa carrière. Un nouveau sacre pour le roi Djoko, qui en profite pour se rapprocher encore un peu plus des deux Géants de son sport Rafael Nadal et Roger Federer avec désormais 18 trophées dans l'armoire du numéro 1 mondial, quand ses deux rivaux en possèdent 20. Plus fort que jamais depuis le début de la quinzaine, le désormais triple tenant du titre à Melbourne a passé Medvedev à la moulinette en moins de deux heures. Pile le jour où l'on se demandait si le moment n'était pas venu pour le recordman de victoires de passer la main à la relève, que le Russe incarne parfaitement. Une question d'autant plus légitime que le Serbe n'avait jamais perdu autant de sets sur sa route à Melbourne. Certes, il n'avait jamais servi autant d'aces non plus, mais la série incroyable de son adversaire (20 victoires de suite et des succès dans les trois derniers tournois qu'il avait joués, dont le Masters et Bercy) ne présageait rien de bon pour Djokovic. Balayé à Roland-Garros par Nadal, le patron du circuit a pourtant remis les pendules à l'heure en faisant preuve d'une autorité sans faille et en réussissant à dérégler complètement le tsar Medvedev, qui paraissait pourtant impossible à déboussoler.


Medvedev égaré !



S'appuyant sur un schéma de jeu qu'il n'a jamais abandonné au court de cette finale à sens unique si vite expédiée par le « Djoker », le meilleur joueur du monde a donné d'entrée le ton en breakant tout de suite son adversaire, très vite privé de solution face au mur adverse. Djokovic, rejoint à 3-3 après avoir mené 3-0, a finalement remporté cette première manche dans la douleur (7-5), mais il a ensuite déroulé et n'a plus laissé que quatre jeux dans les deux manches suivantes à un Medvedev totalement à la dérive et donnant la sensation d'être complètement perdu sur le court de cette Rod Laver Arena, notamment lorsqu'il devait servir des secondes balles exposées inévitablement aux retours fulgurants du meilleur relanceur de la planète (32% de points gagnés seulement dans cette situation pour Medvedev). Eteint, le Russe, qui devra encore patienter avant de remporter son premier sacre dans un Majeur, n'a jamais trouvé la lumière face au Serbe, impitoyable et nettement au-dessus du lot dimanche. Le quatrième mondial, frustré au plus haut point par cette impuissance, a bien tenté alors qu'il connaissait déjà le sort qui l'attendait de tenter le tout pour le tout, en frappant notamment comme un sourd dans toutes les balles. Mais même ça, cela ne lui a pas permis d'éviter la déculottée que lui a très vite promise le champion aux 18 titres en Grand Chelem. Djokovic et Medvedev ne jouaient pas dans la même cour dimanche.


Pour revivre cette finale entre Djokovic et Medvedev, cliquez ici

OPEN D'AUSTRALIE (Melbourne, Grand Chelem, dur extérieur, 35,5 millions de dollars)
Tenant du titre : Novak Djokovic (SER)

Finale
Djokovic (SER, n°1) bat Medvedev (RUS, n°4) : 7-5, 6-2, 6-2

Vos réactions doivent respecter nos CGU.