XV de France : Galthié explique ses choix

XV de France : Galthié explique ses choix©Panoramic, Media365

Rédaction Sport365, publié le mercredi 24 mars 2021 à 14h00

Après l'annonce de son XV de France contre l'Écosse, Fabien Galthié, le sélectionneur des Bleus, a décrypté ses choix, toujours en conférence de presse.



La présence de Swan Rebbadj en deuxième ligne, Anthony Jelonch en troisième ligne, un choix de densifier cette équipe, par rapport à celle qui a battu le pays de Galles la semaine dernière ?
Ça ressemble à l'équipe qui a terminé le match. Donc, expérience collective très forte, notamment sur les 20 dernières minutes. Swan (Rebbadj) est rentré assez tôt dans la partie en premier mi-temps. Et Anthony Jelonch est entré assez tôt dans la deuxième mi-temps. Donc, c'est déjà la continuité, l'expérience collective, notamment de cette fin de match. Et puis, c'est aussi des joueurs qui étaient disponibles pour travailler pendant ces six jours, puisque Paul (Willemse) a été suspendu et Romain (Taofifenua) a été touché au genou. Donc, c'est aussi la possibilité de travailler avec cohérence durant ces six petits jours, qui nous amènent en Écosse.

Le choix derrière de replacer Gaël Fickou à l'aile et de mettre Teddy Thomas sur le banc ?
Ça ressemble aussi à l'équipe qui a terminé le match. La mobilité, la disponibilité de Gaël (Fickou), et sa polyvalence. Densifier aussi les couloirs, face à des joueurs très athlétiques. Arthur Vincent, c'est l'activité, l'activité au milieu de terrain. La complémentarité, aussi, avec Virimi Vakatawa. Et Teddy (Thomas), c'est la possibilité, en fonction du scénario du match, de l'avoir en couverture de quatre postes, puisqu'il couvre le poste d'ailier et Gaël (Fickou) peut remonter au centre, si besoin.

Bernard Le Roux, que va-t-il apporter ce week-end ?
C'est une forme de décathlonien, un joueur hyperactif qui est présent, voire hyper présent sur le terrain, que ce soit offensivement ou défensivement. Il fait beaucoup de tâches, ça joue à l'expérience, qui compte dans notre équipe depuis que nous avons pris le projet, pour ce 14eme match. Il aura une grande importance dans son activité. C'est une sorte de décathlonien.

Que va apporter le retour de Romain Ntamack en tant que titulaire à l'ouverture ?
Romain Ntamack, c'est déjà un retour. Retour la semaine dernière et retour gagnant. Il a été solide, très solide, dans un drôle de match. Il a su répondre, d'abord individuellement, mais il a su aussi mener notre organisation. Il a su prendre les bonnes décisions. Il a su apporter tout son talent, tout ce qu'on connaît de lui. Il va être sur la continuité, en fait. Il va manager le jeu de l'équipe. Il va diriger le jeu de l'équipe, en association bien sûr, avec Charles (Ollivon), avec Antoine (Dupont), avec Brice (Dulin), avec Julien Marchand... La fameuse épine dorsale. Et puis, le plaisir de retrouver le terrain. Le plaisir de jouer. Le plaisir d'être lui-même.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.