Bleus : La FFF au soutien de Camavinga

Bleus : La FFF au soutien de Camavinga©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 17 novembre 2022 à 09h54

Cible d'insultes racistes après la blessure de Christopher Nkunku, Eduardo Camavinga est soutenu par la FFF, ainsi que par le joueur de Leipzig, forfait pour le Mondial.



Cela commence à devenir une bien mauvaise habitude. Comme Axel Disasi, impliqué sur l'action entraînant la blessure d'Amine Harit, forfait pour la Coupe du monde avec le Maroc, lors de Monaco-Marseille dimanche, Eduardo Camavinga, qui a blessé bien malgré lui Christopher Nkunku lundi lors de l'entraînement des Bleus à Clairefontaine, a lui aussi été la cible d'insultes racistes sur les réseaux sociaux. Et la Fédération française de football (FFF) a tenu à soutenir publiquement le milieu de terrain du Real Madrid. "Nous sommes tous derrière toi ! À la suite de la blessure de Christopher Nkunku, Eduardo Camavinga a été la cible de messages racistes sur les réseaux sociaux. La FFF condamne avec la plus grande fermeté ces attaques et apporte son soutien à Eduardo", peut-on lire sur le compte Twitter de la 3F.

"Injustement pris pour cible"

Victime d'une entorse au genou gauche, Nkunku, qui a été remplacé dans le groupe tricolore par Randal Kolo Muani, a aussi eu "une pensée" pour Camavinga dans un message publié sur les réseaux sociaux. "Une pensée pour mon coéquipier Eduardo Camavinga, injustement pris pour cible. La Coupe du monde doit être un moment de communion et non de division", écrit l'attaquant du RB Leipzig, meilleur buteur de Bundesliga. Disasi, qui a lui remplacé Presnel Kimpembe suite au forfait du défenseur parisien et découvre l'équipe de France, avait été soutenu par son club après les messages abjects qu'il a reçus. "Le club apporte son soutien à son joueur, victime d'un flot de messages haineux à caractère raciste et menaçant depuis dimanche soir, à la suite du malheureux fait de jeu survenu. L'ASM condamne fermement ces propos inacceptables, à l'endroit d'un joueur unanimement reconnu pour ses qualités humaines, qui n'ont pas leur place dans notre société, un stade ou les réseaux sociaux", pouvait-on lire dans le message de l'AS Monaco.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.