Open d'Australie : Les Russes pourront participer, Djokovic attendu ?

Open d'Australie : Les Russes pourront participer, Djokovic attendu ?©panoramic, Media365

Marie Mahé, Media365, publié le mercredi 12 octobre 2022 à 08h40

Ce mercredi, le directeur de l'Open d'Australie, Craig Tiley, a indiqué que l'édition 2023 accueillera les Russes et les Biélorusses. Novak Djokovic sera également le bienvenu.



L'édition 2023 de l'Open d'Australie fait déjà parler d'elle. Ce mercredi, le directeur de ce prestigieux tournoi, à savoir Craig Tiley, a livré quelques informations à son sujet. En effet, il a affirmé que les joueurs russes et biélorusses pourront y participer, mais seulement sous drapeau neutre. Ce que deux autres tournois du Grand Chelem ont déjà fait cette année, à savoir Roland-Garros puis l'US Open, contrairement à Wimbledon, qui leur avait, tout bonnement, interdit de venir. « À ce stade, les joueurs russes et biélorusses pourront participer à l'Open d'Australie. La seule différence sera qu'ils ne pourront pas représenter la Russie - ne pourront pas représenter le drapeau de la Russie. Ils ne pourront participer à aucune activité telle que l'hymne russe et devront jouer en tant que joueurs indépendants sous un drapeau neutre. Mais ils seront les bienvenus à l'Open d'Australie en janvier. », a ainsi notamment déclaré Tiley, dans des propos rapportés par Reuters.

Djokovic interdit de revenir en Australie jusqu'en 2025

Les instances dirigeantes du tennis international ne leur permettent pas de participer à des compétitions internationales par équipes, suite à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, au tout début de cette année 2022. En revanche, ils sont donc toujours autorisés à participer aux tournois réguliers. Toujours concernant cette édition 2023 de l'Open d'Australie, en ce qui concerne Novak Djokovic, il sera également le bienvenu, s'il parvient à faire annuler une interdiction de visa, prononcée à la suite de son expulsion du pays, lors du mois de janvier dernier. Le Serbe, neuf fois lauréat de ce prestigieux tournoi, avait été expulsé, car il n'était pas vacciné contre le covid. Son interdiction de revenir dans le pays court officiellement jusqu'en 2025, mais le gouvernement local peut la faire lever. « À ce stade (...) Novak et le gouvernement fédéral doivent régler la situation et nous suivrons ensuite toutes les instructions », a également confié Tiley.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.