Tournée d'été : La France bat le Japon sans briller

Tournée d'été : La France bat le Japon sans briller©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 09 juillet 2022 à 09h55

Le XV de France a signé une dixième victoire d'affilée, ce samedi contre le Japon à Tokyo (15-20), mais les Bleus ont plus souffert que la semaine passée et se sont fait peur jusqu'au bout.


La semaine passée, dans la chaleur et l'humidité d'Aichi, le XV de France avait galéré en première mi-temps (13-13) avant de finalement dérouler son rugby contre le Japon et l'emporter 23-42. Ce samedi, dans la chaleur (30°c) et l'humidité du stade olympique de Tokyo, les hommes de Fabien Galthié ont galéré pendant tout le match, mais sont tout de même parvenus à s'imposer 15-20. Même sans briller, les Bleus signent une dixième victoire de suite et terminent ainsi une saison parfaite, qui les a notamment vus battre la Nouvelle-Zélande à l'automne et remporter le Tournoi des 6 Nations avec Grand Chelem à la clé durant l'hiver. Le sélectionneur français avait choisi de n'effectuer qu'un seul changement par rapport au premier match, en titularisant Max Spring à la place de Melvyn Jaminet à l'arrière, au sein d'une équipe, rappelons-le, privée des finalistes du Top 14 et de nombreux cadres. Le jeune joueur du Racing 92 (21 ans) n'a pas vécu la meilleure première cape possible, puisque c'est notamment de son côté que sont arrivés les deux premiers essais japonais en première mi-temps. Mais il s'est bien repris en deuxième, avec quelques coups de pied et percées bien sentis.

Le doublé de Yamanaka

Comme lors du premier match, ce sont les Français qui ont rapidement inscrit le premier essai. Dès la 8eme minute, Matthis Lebel s'est retrouvé à la conclusion côté gauche d'un joli mouvement tricolore, avec notamment une passe sautée décisive de Virimi Vakatawa (0-7). Mais comme la semaine passée, les Japonais ont mis très peu de temps à réagir. Trois minutes après l'essai de Lebel, Ryohei Yamanaka a franchi la ligne à son tour, après une relance rapide, une chistera de Dylan Riley et plusieurs passes côté gauche face à des Français dépassés (5-7). Sung-Sin Lee a donné l'avantage aux Brave Blossoms sur pénalité (8-7), puis à la 39eme, Yamanaka s'est offert son deuxième essai de la soirée, quasiment identique au premier, avec des petits espaces trouvés côté gauche et une grosse percée de Michael Leitch (15-7, mt).


Couilloud et Moefana, les sauveurs

Les Bleus n'avaient pas montré grand-chose dans cette première mi-temps, et le début de deuxième n'a pas été brillant non plus. Maxime Lucu et Matthieu Jalibert ont profité de l'indiscipline adverse pour remettre la France à -2 (15-13) à l'heure de jeu. Et alors que Sekou Macalou était passé tout près de l'essai à la 66eme, c'est finalement Baptiste Couilloud qui a récompensé la bonne période française avec un essai à la 71eme, qu'il s'est fait tout seul, en récupérant le ballon dans les pieds de Yoan Tanga dans une mêlée à 25m, et en filant entre les poteaux (15-20). Les Bleus se sont fait une dernière frayeur à cinq minutes de la sirène lorsque Tevita Tatafu a marqué tout en puissance, mais l'essai a été refusé à la vidéo, Yoram Moefana ayant réussi un énorme sauvetage pour le pousser à l'en-avant dans l'en-but. C'est donc une petite victoire de cinq points pour le XV de France. Ce n'est pas sa plus belle de l'année, mais elle a au moins le mérite de poursuivre la série d'invincibilité. Prochain rendez-vous : contre l'Australie, l'Afrique du Sud et de nouveau le Japon en novembre. Une opposition plus relevée, mais tous les cadres français devraient être de retour.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.