Euro 2024 : Le programme de la 2e journée

A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 15 juin 2024 à 13h02

La deuxième journée de l'Euro allemand va notamment voir s'affronter l'Espagne et la Croatie pour un choc très attendu, alors que l'Italie ne doit pas se manquer contre l'Albanie, tout comme la Suisse face à la Hongrie.

Hongrie - Suisse (15h)

Au lendemain de l'écrasante victoire de l'Allemagne contre l'Ecosse en ouverture de cet Euro 2024 (5-1), le deuxième match du groupe A, et du championnat d'Europe, oppose la Hongrie à la Suisse à 15h, à Cologne. Invaincus en qualifications, les Hongrois, éliminés en phase de poules du dernier Euro, malgré deux matchs à domicile, et un nul face aux Bleus, espèrent créer la surprise contre des Suisses, qui, après avoir signé leur meilleur résultat (quarts de finale) en 2021, s'avancent sans certitudes ni sérénité, à l'image d'un sélectionneur, Murat Yakin, très contesté et attendu au tournant.

Espagne - Croatie (18h)

C'est LE gros choc de cette première journée de la phase de poules, et il aura lieu à 18h à Berlin. Malgré une défaite contre l'Ecosse en qualifications, l'Espagne, demi-finaliste en 2021, peut frapper un grand coup d'entrée, et compte notamment sur sa jeune garde et ses vifs ailiers, Lamine Yamal et Nico Williams, pour bousculer la Croatie dans ce groupe B dit « de la mort » qui compte également l'Italie et l'Albanie. Huitièmes de finaliste des deux dernières éditions, les Croates ne se laisseront pas faire. On peut faire confiance à leur emblématique capitaine Luka Modric.

Italie - Albanie (21h)

Le deuxième match de ce groupe B, programmé à 21h à Dortmund, ne doit pas échapper à l'Italie, tenante du titre, contre l'Albanie, alors qu'Espagnols et/ou Croates pourraient laisser des plumes lors de leur choc de la fin d'après-midi. Sauf que la Squadra Azzurra, en éternelle reconstruction et qui a manqué les deux derniers Mondiaux, inquiète aussi bien défensivement qu'offensivement, même si Federico Chiesa aime les grandes compétitions. Il faudra se méfier du petit poucet albanais, entraîné par le Brésilien, Sylvinho, dont pas moins de 10 joueurs évoluent dans l'une des deux premières divisions italiennes, et connaissent donc parfaitement leurs adversaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.