Euro 2024 : L'Allemagne douche l'Ecosse

A lire aussi

Jean Canesse, Media365, publié le vendredi 14 juin 2024 à 23h16

L'Allemagne a idéalement réussi son entrée en lice à l'Euro 2024 se tenant chez elle. L'Ecosse a volé en éclats face à la force de frappe des hommes de Julian Nagelsmann (5-1).

Quel visage arborera l'Allemagne lors de "son" Euro ? Décevante lors des trois dernières compétitions internationales, son sélectionneur changé il y a à peine neuf mois, une équipe en pleine reconstruction, la Mannschaft a au moins répondu à une partie de la question vendredi soir : elle a faim. Largement dominatrice de l'Ecosse (5-1), lors d'une rencontre à sens unique, l'équipe de Julian Nagelsmann a par moments affiché des allures de favorite du tournoi.
Il faudra bien sûr attendre d'autres rencontres pour tirer de telles conclusions, et notamment face à des équipes moins inoffensives que celle de Steve Clarke, mais le match d'ouverture de cette coupe d'Europe 2024 est déjà une grande réussite pour la nation hôte. Du jeu, du style, des buts, de la solidité,... les coéquipiers de Manuel Neuer ont passé une soirée quasi-parfaite en cette fin de semaine, si l'on excepte ce but gag inscrit contre son camp par Antonio Rüdiger (4-1, 87ème, c.s.c.) pour ce qui constitua l'unique "occasion" écossaise de la partie.

Atelier frappes ce vendredi

Présents à Munich en 5-4-1, avec deux lignes défensives bien distinctes, les partenaires d'Andy Robertson ont rapidement vu leur plan tomber à l'eau, la faute à ce but éclair signé Florian Wirtz, auteur d'une frappe soudaine à l'entrée de la surface (1-0, 10ème). Sans réaction, sans même jamais réussir à franchir la ligne médiane de quasiment toute la rencontre, l'Ecosse a encaissé deux nouveaux buts : l'oeuvre de Musiala, au terme d'un joli mouvement (2-0, 19ème), et d'Havertz, sur penalty (3-0, 45ème+1, s.p.). Déjà pas simples, les choses se sont compliquées pour les visiteurs avec le carton rouge reçu par Ryan Pordeous juste avant le penalty (45ème), laissant son équipe à dix durant toute la seconde période.

L'occasion pour les Allemands de gérer, certes, mais également d'attaquer encore pour faire l'étalage de leur grande qualité de frappeurs. Après les jolis tirs de Wirtz et Musiala, ce sont les entrants Niclas Füllkrug (4-0, 68ème) et Emre Can (5-1, 90ème+3) qui ont trouvé la mire grâce à des frappes parfaites. L'Euro ne pouvait pas mieux débuter pour les partenaires de Toni Kroos, qui vit sa toute dernière compétition de footballeur, et il faudra désormais confirmer cette première réussie face à la Hongrie mercredi prochain. L'Ecosse tentera pour sa part de prendre ses premiers points contre la Suisse, en se disant peut-être qu'elle ne pourra pas faire pire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.