Euro 2024 : Rangnick, déçu, peste contre l'arbitrage

Axel Allag, Media365, publié le mardi 18 juin 2024 à 09h08

A l'issue du match entre les Bleus et l'Autriche (0-1), Ralf Rangnick n'a rien eu à reprocher à ses joueurs mais, en revanche, le sélectionneur de l'Autriche a critiqué l'arbitrage de Jesus Gil Manzano.

Ralf Rangnick n'avait rien à reprocher à Maxi Wober, auteur du but contre son camp face aux Bleus. "Il est évident que nous sommes déçus de ce résultat. En 100 minutes, nous n'avons pas encaissé un seul but de la France, le seul but était un but contre son camp très malheureux", a résumé, à chaud, le sélectionneur de l'Autriche en conférence de presse dans des propos relatés par Reuters. L'Autriche, qui n'avait perdu qu'un seul de ses 16 derniers matchs, a eu quelques opportunités pour revenir dans la rencontre et, visiblement, la performance de ses joueurs a été au goût du technicien, qui n'a pas manqué de souligner que "bien sûr, la France a aussi créé ses occasions, Patrick Pentz (le gardien, ndlr) a fait un excellent travail".

"Pas un seul reproche" contre son équipe, mais certains contre l'arbitrage

"Je pense que Didier Deschamps était vraiment content au coup de sifflet final, et je pense que cela montre la belle performance de mon équipe. Il n'y a pas un seul reproche à faire à mon équipe. Ils ont tout mis sur la page. Ils n'ont probablement pas pris la bonne décision à chaque instant, mais n'oublions pas qui était l'adversaire", a continué Rangnick, conscient de la qualité de l'équipe de France. En outre, Ralf Rangnick a parlé de l'arbitrage de Jesus Gil Manzano, qui aurait dû accorder un corner lorsque Mike Maignan a dévié le ballon de Christoph Baumgartner en corner à la 36ème minute, soit 2 minutes avant le débordement de Kylian Mbappé et le but contre son camp inscrit par Maxi Wober.

A la place, l'arbitre central a accordé un six mètres et cela n'a été au goût du sélectionneur de l'Autriche. "Je ne veux pas donner l'impression que je mets tout sur le compte de l'arbitre mais l'arbitre était probablement la seule personne dans le stade à décider d'un six mètres dans cette situation. Cela aurait pu être différent si nous avions eu un corner, donc décider du coup de pied de but à ce moment-là, je ne comprends pas vraiment. Et je ne comprends pas vraiment le VAR car ils devraient intervenir à ce moment-là. Mais malheureusement, cela n'a pas été le cas", a clamé Rangnick. Désormais, l'Autriche doit se tourner vers son prochain match, vendredi face à la Pologne (18 heures).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.