Zika : Le virus qui menace les Jeux olympiques

Zika : Le virus qui menace les Jeux olympiques
A lire aussi

, publié le vendredi 29 janvier 2016 à 20h30

Comment un moustique pourrait-il devenir le pire cauchemar des organisateurs des Jeux olympiques de Rio ? A quelque mois d'accueillir en août prochain les athlètes du monde entier, le Brésil est désormais le pays le plus touché par l'épidémie Zika, du nom du virus transmis par le moustique tigre. Pire, l'Etat de Rio de Janeiro, où se dérouleront les épreuves olympiques, est celui qui compte le plus cas de Zika enregistrés à travers le pays, comme le rapporte le site de Courrier International.

Pour éradiquer la propagation du virus, le Brésil ne lésine pas sur les moyens. L'armée est actuellement déployée pour "nettoyer" les zones propices à la prolifération de moustiques.

Risque de propagation
Dans ce contexte, le CIO est sorti hier de son silence. Son président Thomas Bach a évoqué l'épineuse question lors d'une visite dans un camp de réfugiés à Athènes. "Le Comité international olympique fera tout pour garantir la santé des participants aux Jeux olympiques", a promis le président du CIO. Le patron de l'olympisme mondial a annoncé la diffusion d'une note à l'ensemble des comités nationaux olympiques à travers le monde indiquant la manière de faire face à l'épidémie et d'informer les athlètes sur les moyens de se protéger. Thomas Bach a également minimisé les risques en précisant que les Jeux se dérouleront en août prochain, pendant l'hiver brésilien "dans des conditions climatiques différentes". Un optimisme que ne partagent pas certains spécialistes du virus Zika. Ainsi, un infectiologue brésilien, cité par Courrier International, ne cache pas son inquiétude. La forte influence de visiteurs étrangers pourrait contribuer à la propagation du virus à travers le monde. Rien d'étonnant pour une compétition sportive de cette envergure.

Chasse aux moustiques
Certains scientifiques estiment même que l'arrivée du virus Zika au Brésil serait liée à la Coupe du monde 2014 organisée au pays des Cariocas. "L'hypothèse la plus probable est que le virus serait arrivé par l'intermédiaire de voyageurs en visite pendant les matchs de la Coupe du Monde de football au Brésil en 2014", peut-on lire sur le site du Vidal, destiné aux médecins. "Une menace sanitaire qui chamboule des évènements sportifs ne serait pas vraiment une première. En 2001, la crise de la vache folle avait conduit les organisateurs du tournoi des VI Nations à reporter certaines rencontres prévues sur îles britanniques. Plus récemment, le virus Ebola avait conduit les autorités marocaines à refuser d'organiser sur son sol la CAN 2015 (Coupe d'Afrique des nations) au profit de la Guinée équatoriale. En attendant, la mairie de Rio a annoncé que toutes les installations olympiques seront soumises à de nouveaux contrôles pour éliminer les moustiques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.