Alaphilippe : " Difficile à encaisser "

Alaphilippe : " Difficile à encaisser "©panoramic, Media365

Marie Mahé, Media365 : publié le lundi 27 juin 2022 à 21h40

Après sa non sélection pour le Tour de France 2022, Julian Alaphilippe (Quick-Step Alpha Vinyl) a réagi, auprès de L'Equipe.



Il devra patienter au moins encore un an. Avant d'espérer connaître une sixième participation à la plus prestigieuse des courses cyclistes. Ce lundi, via son compte Twitter officiel, la formation cycliste belge Quick-Step Alpha Vinyl a officialisé sa sélection de huit coureurs pour l'édition 2022 du Tour de France, qui s'élancera à partir de ce vendredi, du côté de Copenhague, au Danemark, pour se terminer le dimanche 24 juillet prochain. Et parmi les heureux élus, on ne retrouve donc pas de Français, comme par exemple, Julian Alaphilippe, double champion du monde en titre. Le principal intéressé a réagi, auprès du quotidien sportif français L'Equipe, après la décision de son équipe : "Je suis à peine en train de la digérer et j'ai besoin d'un peu de temps, mais oui, je comprends. C'est difficile à encaisser car j'ai travaillé dur pour ça. Je suis parti en stage en Sierra Nevada à peine plus de trois semaines après ma chute. Si je n'avais pas pensé pouvoir faire le Tour, jamais je n'aurais repris l'entraînement aussi tôt. Mais je le redis : je comprends le choix de mon équipe. Hier (ndlr : dimanche), au championnat de France, j'ai vraiment souffert alors que j'étais dans un rôle de soutien. Sur le Tour, je n'aurais pas pu me permettre de rester au chaud dans le peloton. Je n'aurais pas supporté de passer mon mois de juillet à souffrir, à être juste là parce que ça fait plaisir aux gens. J'aurais aimé être performant mais je suis trop limite."

Alaphilippe et le Tour de France, une histoire d'amour

Entre Alaphilippe et le Tour de France, c'est une grande histoire d'amour. Après une première participation lors de l'année 2016 et une 41eme place finale, le Français était ensuite revenu en 2018. Bilan, deux victoires d'étape, le maillot à pois du classement du meilleur grimpeur et une 33eme place finale. En 2019, le Tricolore avait fini cinquième, avec, encore une fois, deux victoires d'étapes, et pas moins de quatorze jours en jaune, ainsi que le prix de la combativité. En 2020, Alaphilippe avait porté le maillot jaune, pendant, cette fois, trois jours, avec une victoire d'étape et une 36eme place finale. L'année dernière, le double champion du monde en titre avait terminé 30eme, remporté une étape et porté le maillot jaune pendant une journée. Mais, cette année, et plus précisément le 24 avril dernier, le coureur a très lourdement chuté à Liège-Bastogne-Liège. Bilan : pneumothorax, deux côtes cassées et fracture à une omoplate.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.