Vuelta : Le profil de la 6eme étape

Vuelta : Le profil de la 6eme étape©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 25 octobre 2020 à 08h30

Découvrez le profil de la 6eme étape de la Vuelta, tracé entre Biescas et Aramon Formigal, sur 146,4km.

Avant la première journée de repos, le peloton du Tour d'Espagne va devoir faire un dernier effort en montagne. Mais ce ne sera pas du tout le programme qui était prévu initialement. En effet, cette 6eme étape devait permettre une explication entre les favoris sur les pentes du mythique Col du Tourmalet à l'occasion d'un crochet par la France. Mais, face aux consignes sanitaires en vigueur dans l'Hexagone, les organisateurs de la Vuelta ont dû mettre en place un plan B qui voit les coureurs rester sur le territoire espagnol. Si la ville de départ n'a pas évolué et restera Biescas, le peloton aura droit à un programme toujours montagneux. Au départ de la ville de départ, les coureurs prendront plein sud pour effectuer une boucle d'une vingtaine de kilomètres autour, notamment de Sabiñánigo, qui a accueilli l'arrivée de la cinquième étape ce samedi.


Aramon Formigal, une montée irrégulière

Le parcours formera ensuite une grande boucle autour de Biescas avec, au programme, deux difficultés. L'Alto de Petralba, déjà escaladé ce samedi, sera de nouveau au programme mais dans l'autre sens (3eme catégorie, 6,5km à 5,1%). Ensuite, l'Alto de Cotefablo (2eme catégorie, 13,5km à 4,1%) viendra se dresser sur la route des coureurs. Après un deuxième passage par Biescas, avec un sprint intermédiaire à la clé, la route ira plein nord pour rallier Aramon Formigal (1ere catégorie, 14,4km à 4,7%), qui prendra la place du Tourmalet comme montée finale de cette 6eme étape de la Vuelta. Une montée qui n'aura rien de régulier puisque, après deux premiers kilomètres à 4% avec un replat, des pentes allant jusqu'à 10% suivront avant un nouveau moment de répi. Du kilomètre 6 au kilomètre 8, la pente repassera au-dessus des 6 % avant un kilomètre en descente puis une nouvelle rempe flirtant avec les 7%. Un deuxième replat permettra d'atteindre la rampe finale avec une pente variant de 6 à 9% pour atteindre la ligne d'arrivée. Un terrain de jeu qui devrait permettre aux cadors du peloton, qui ne se sont pas cachés depuis le départ de la Vuelta, de s'expliquer une nouvelle fois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.