Arkéa-Samsic - Affaire Quintana : Hubert veut " que justice soit faite "

Arkéa-Samsic - Affaire Quintana : Hubert veut " que justice soit faite "©Media365

Marie Mahé, publié le mercredi 25 novembre 2020 à 13h20

Dans un entretien accordé à Ouest-France, Emmanuel Hubert, le manager général de la formation Arkéa-Samsic, est notamment revenu sur l'affaire impliquant Nairo et Dayer Quintana. Cette affaire avait entraîné l'ouverture d'une enquête préliminaire à la sortie du Tour de France.

Cette affaire avait secoué le dernier Tour de France, qui s'est exceptionnellement déroulé entre le 29 août et le 20 septembre derniers, en raison de la pandémie de coronavirus, qui continue d'ailleurs encore aujourd'hui de sévir à travers le monde. Après la fin de la Grande Boucle, une enquête préliminaire avait été ouverte, contre des coureurs, dont notamment les Colombiens Nairo et Dayer Quintana, et des membres du staff médical de l'équipe Arkéa-Samsic, par le pôle santé publique du parquet de Marseille pour « administration et prescription à un sportif sans justification médicale de substance ou méthode interdite dans le cadre d'une manifestation sportive, aide à l'utilisation et incitation à l'usage de substance ou méthode interdite aux sportifs, transport et détention de substance ou méthode interdite aux fins d'usage par un sportif sans justification médicale. »

Hubert : « Que la lumière soit faite sur tout ça »

Ce mercredi, dans un entretien accordé à Ouest-France, Emmanuel Hubert en a notamment profité pour confirmer que Nairo Quintana fera bel et bien partie de son effectif l'an prochain, « sauf s'il y a quelque chose d'avéré, même si je pense que s'il avait dû être mis en examen, il l'aurait déjà été ». Le manager général de la formation Arkéa-Samsic est ainsi notamment revenu plus en détails sur cet épisode : « Ce n'était pas agréable à vivre. Dans ta tête, tu te demandes le pourquoi du comment... Mais ce que je veux, depuis le début et plus que jamais aujourd'hui, c'est que la lumière soit faite sur tout ça. Là, c'est un mauvais moment. Je veux que ce mauvais moment soit soldé. Même les athlètes, Nairo, Dayer (Quintana), ils ne comprennent pas... Ils sont allés en audition, ils ont été libérés, ils n'ont même pas été en garde à vue... C'est sous enquête préliminaire, et il faut donc savoir qu'on n'a pas accès à la moindre pièce du dossier. Comme nous l'a dit la police, la vie continue. Sauf qu'aujourd'hui, je désire savoir le fond de la chose. Je demande que la justice soit faite, dans un sens ou dans l'autre... »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.