Medvedev - Kecmanovic, l'affiche du jour

Medvedev - Kecmanovic, l'affiche du jour©Media365
A lire aussi

Quentin Lecointe, Media365, publié le samedi 28 mai 2022 à 09h00

L'affiche de ce vendredi à Roland-Garros opposera Daniil Medvedev à Miomir Kecmanovic. Une rencontre programmée en deuxième rotation sur le court Suzanne-Lenglen.


« Vous aimez être dans la poussière comme un chien ? OK. Je ne juge pas », cette phrase lâchée par Daniil Medvedev en plein match à Rome l'année dernière en dit long sur son peu d'appétence pour la terre battue. Parmi les tous meilleurs joueurs du monde sur dur, le récent finaliste de l'Open d'Australie a plus de mal à exprimer son jeu sur ocre. Handicapé par une hernie, l'actuel numéro 2 mondial n'a pas choisi par hasard de se faire opérer pendant la saison sur terre battue. Malgré tout, il a fait le choix de disputer Roland-Garros après un passage éclair par Genève (éliminé par Richard Gasquet dès son entrée en lice). Si son manque de repères sur cette surface pouvait laisser craindre le pire pour lui, Medvedev s'est montré convaincant lors de ses deux premiers tours pour se défaire à chaque fois en trois sets de Facundo Bagnis et Laslo Djere.

« Cette surface a quelque chose à me donner »

« Cette année, j'aime bien mon niveau pour l'instant. Je pense pouvoir avoir de bons résultats ici, même si c'est toujours un peu difficile sur cette surface pour moi. Je me souviens de quelques très bons moments que j'ai eus contre de beaux adversaires en 2019 à Monte-Carlo et Barcelone. Donc, je sais que je peux faire de belles choses sur terre battue, mais je dois être à 100%. Je sais que cette surface a quelque chose à me donner, je suis prêt à l'accueillir », a expliqué Medvedev jeudi après sa qualification pour le troisième tour où il a rendez-vous avec Miomir Kecmanovic. Après une saison 2021 sans relief, le Serbe est en train de s'affirmer en 2022 en affichant une régularité qu'on ne lui connaissait pas. « Je me suis beaucoup plus entraîné, beaucoup mieux entraîné et de manière plus intelligente que par le passé. C'est tout cela qui commence à payer (...) Tout ce qui ne marchait pas l'année dernière, fonctionne cette année », a lâché le protégé de David Nalbandian après sa victoire au deuxième tour face à Alexander Bublik.

Kecmanovic a embêté Alcaraz et Djokovic

Après avoir pris un set à Carlos Alcaraz à Miami, tout comme à Novak Djokovic à Belgrade cette année, Kecmanovic sait qu'il a un coup à jouer face à Medvedev ce samedi. « Il joue bien. Mais bien entendu, ce n'est pas sa surface préférée, ce n'est pas là qu'il se sent le plus à l'aise. Il vaut mieux le jouer sur terre battue qu'ailleurs », a commenté l'actuel 31eme mondial au moment d'évoquer son adversaire du prochain tour. Quart de finaliste ici l'an dernier après n'avoir jamais franchi le premier tour, Medvedev va passer ce samedi un nouveau test sur cette surface face à un joueur qu'il affrontera pour la première fois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.