Open d'Australie (H) : Monfils au fond du trou, Chardy impuissant contre Djokovic

Open d'Australie (H) : Monfils au fond du trou, Chardy impuissant contre Djokovic©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le lundi 08 février 2021 à 07h36

Le n°1 français Gaël Monfils a été éliminé dès son entrée en lice à l'Open d'Australie et n'a pas pu retenir ses larmes en conférence de presse. Adrian Mannarino, Corentin Moutet, Ugo Humbert et Alexandre Muller se sont en revanche qualifiés pour le deuxième tour, mais pas Benoit Paire. Jérémy Chardy n'a quant à lui rien pu faire face à Novak Djokovic.

Gaël Monfils aura donc passé deux semaines en quarantaine à Melbourne pour... aucune victoire. Le n°1 français et n°11 mondial vit une période très difficile depuis la reprise du tennis à l'été 2020 après la pause liée à la pandémie de coronavirus, et sa septième d'affilée sur le circuit ATP survenue ce lundi matin au premier tour de l'Open d'Australie contre Emil Ruusuvuori lui a fait très mal. Battu 3-6, 6-4, 7-5, 3-6, 6-3 en 1h48 par le Finlandais, 86eme mondial, Monfils n'a pas pu retenir ses larmes en conférence de presse. "Je ne me sens pas bien. Ne me tirez pas dessus, je demande de la clémence. Je bosse comme un boucher mais j'ai zéro confiance. Ma mère va me dire : "continue de t'entraîner et ça reviendra". J'aimerais sortir de ce cauchemar mais je n'y arrive pas". Incapable de remporter un match depuis sa magnifique demi-finale contre Novak Djokovic à Dubai il y a presque un an, le joueur de 34 ans était pourtant bien rentré dans sa partie face à Ruusuvuori, en menant 3-1, puis en breakant deux fois quand le Finlandais est revenu à 3-3. Mais il a perdu la manche suivante en se faisant breaker d'entrée, sans occasion de revenir au score, puis la troisième après avoir pourtant servi pour le set à 5-3. Il a eu un sursaut d'orgueil dans la quatrième manche, en se montrant solide pour ne pas perdre son service et breaker à 3-2. Mais dans la dernière, un break à 2-1 de Ruusuvuori a permis à son adversaire de l'emporter, Monfils n'ayant pas réussi à convertir les deux balles de break qu'il s'est procurées ensuite. L'Open d'Australie est donc déjà terminé pour le meilleur représentant français, qu'on devrait théoriquement revoir dans trois semaines à Rotterdam, tournoi qu'il avait remporté l'an passé. Il était à l'époque en pleine confiance...



Moutet et Mannarino au rendez-vous

Heureusement, le sourire est revenu dans le camp français avec les victoires de Corentin Moutet et Adrian Mannarino. Moutet (80eme), demi-finaliste la semaine passée au Murray River Open, a réussi une belle performance en éliminant John Millman (38eme), qui avait eu des balles de match contre Roger Federer l'an passé au troisième tour, sur le score de 6-4, 6-7, 3-6, 6-2, 6-3 en 3h47. Le Français a empoché le premier set en signant un break décisif à 4-4, puis a perdu la deuxième 7-4 au tie-break, après un set sans la moindre balle de break. Le troisième set a tourné en faveur de l'Australien, qui a aligné cinq jeux d'affilée après avoir été mené 3-1. Mais Moutet s'est parfaitement repris en égalisant à deux manches partout grâce à des breaks à 2-2 et 4-2, puis en remportant le set décisif en breakant à 3-3 et 5-3. Son prochain tour s'annonce encore plus compliqué, face au n°15 mondial Milos Raonic, qui a facilement éliminé Federico Coria 6-3, 6-3, 6-2 en servant 17 aces et en sauvant les deux balles de break que s'est procuré l'Argentin. Adrian Mannarino (35eme), de son côté, a passé un peu moins de temps sur le court que Moutet, s'imposant 6-2, 6-4, 7-6 en 2h16 contre Dennis Novak (100eme). Tête de série n°32, le Français a aisément remporté le premier set en breakant deux fois, puis les deux suivants en ayant pourtant perdu son service d'entrée. Il affrontera au tour suivant un joueur à sa portée, le Serbe Miomir Kecmanovic.

Humbert gagne enfin à l'Open d'Australie

Un peu plus tard, c'est Ugo Humbert qui a décroché son billet pour le deuxième tour, en battant en quatre sets 2h48 de jeu le Japonais Yasutaka Uchimaya (106eme). Le joueur de 22 ans, qui a remporté deux tournois en fin de saison dernière et a ainsi obtenu le statut de tête de série à Melbourne, signe ainsi sa sixième victoire en Grand Chelem, la première à l'Open d'Australie. Auteur de 14 aces et aucune double-faute, le Messin a sauvé les six balles de break que s'est procuré son adversaire. Il a breaké à 3-2 dans le premier set, 0-0 dans le deuxième et 3-2 dans le quatrième, ne cédant la troisième manche qu'au tie-break (7-3). Son deuxième tour s'annonce corsé, avec un certain Nick Kyrgios à affronter. L'Australien est moins bien classé (47eme) que le Français, mais reste toujours dangereux, surtout en Australie. Il a éliminé le qualifié portugais Frederico Ferreira 6-4, 6-4, 6-4 au premier tour, en servant 14 aces.

Muller surprend, Paire déçoit

La belle surprise de la matinée est venue d'Alexander Muller, le 209eme mondial, âgé de 24 ans. Le Français, éliminé au dernier tour des qualifications, est tout de même venu en Australie, au cas où. Et la chance lui a souri puisque Federico Delbonis a déclaré forfait et il a été repêché. Opposé en dernière minute à Juan Londero, un autre Argentin, 81eme mondial, le natif de Poissy s'est imposé 4-6, 6-3, 6-0, 6-3, signant ainsi sa toute première victoire en Grand Chelem. Impuissant sur les balles de break adverses (0 balle de break sauvée sur 4), Muller a réussi à prendre le service de Londero à neuf reprises. Il aura droit à un gros morceau au deuxième tour, en la personne de Diego Schwartzman, le n°9 mondial, qui a toutefois lâché un set contre Elias Ymer (204eme) avant de s'imposer 7-6, 6-4, 2-6, 6-2 en 3h10, dans un match marqué par quinze breaks. Pour Benoit Paire, en revanche, la journée a été moins belle. Le n°28 mondial s'est incliné 6-2, 2-6, 7-6, 7-5 en 3h11 contre le 78eme, Egor Gerasimov. Perturbé par des douleurs au coude et aux pieds, le Français a alterné, comme à son habitude, le bon et le moins bon, à l'image de son service : 21 aces pour 23 doubles-fautes ! Dans ce match marqué par cinq breaks. Paire a pourtant eu des occasions dans ce match, comme lorsqu'il a servi pour le set à 5-4 dans le troisième, ou quand il a tenu jusqu'à 5-5 dans le quatrième, mais il a craqué.
Gaël Monfils aura donc passé deux semaines en quarantaine à Melbourne pour... aucune victoire. Le n°1 français et n°11 mondial vit une période très difficile depuis la reprise du tennis à l'été 2020 après la pause liée à la pandémie de coronavirus, et sa septième d'affilée sur le circuit ATP survenue ce lundi matin au premier tour de l'Open d'Australie contre Emil Ruusuvuori lui a fait très mal. Battu 3-6, 6-4, 7-5, 3-6, 6-3 en 1h48 par le Finlandais, 86eme mondial, Monfils n'a pas pu retenir ses larmes en conférence de presse. "Je ne me sens pas bien. Ne me tirez pas dessus, je demande de la clémence. Je bosse comme un boucher mais j'ai zéro confiance. Ma mère va me dire : "continue de t'entraîner et ça reviendra". J'aimerais sortir de ce cauchemar mais je n'y arrive pas". Incapable de remporter un match depuis sa magnifique demi-finale contre Novak Djokovic à Dubai il y a presque un an, le joueur de 34 ans était pourtant bien rentré dans sa partie face à Ruusuvuori, en menant 3-1, puis en breakant deux fois quand le Finlandais est revenu à 3-3. Mais il a perdu la manche suivante en se faisant breaker d'entrée, sans occasion de revenir au score, puis la troisième après avoir pourtant servi pour le set à 5-3. Il a eu un sursaut d'orgueil dans la quatrième manche, en se montrant solide pour ne pas perdre son service et breaker à 3-2. Mais dans la dernière, un break à 2-1 de Ruusuvuori a permis à son adversaire de l'emporter, Monfils n'ayant pas réussi à convertir les deux balles de break qu'il s'est procurées ensuite. L'Open d'Australie est donc déjà terminé pour le meilleur représentant français, qu'on devrait théoriquement revoir dans trois semaines à Rotterdam, tournoi qu'il avait remporté l'an passé. Il était à l'époque en pleine confiance...



Chardy n'a rien pu faire

Alors qu'il a disputé deux demi-finales lors de ses deux premiers tournois de la saison, Jérémy Chardy n'a vraiment pas eu de chance au tirage au sort en héritant du n°1 mondial et tenant du titre, Novak Djokovic. Lors de la night-session, le Serbe s'est imposé 6-3, 6-1, 6-3 en 1h34, signant ainsi sa quinzième victoire de suite à l'Open d'Australie. Impeccable sur son service, Djokovic a servi 9 aces et 75% de premières balles et n'a pas eu la moindre balle de break à défendre. Il a en revanche pris le service de Chardy à six reprises en treize occasions, s'imposant sans jamais trembler, avec seulement onze fautes directes au compteur (41 coups gagnants). Une entrée en matière facile pour le n°1 mondial, qui sera opposé à Frances Tiafoe au tour suivant.

Moutet et Mannarino au rendez-vous

Heureusement, le sourire est revenu dans le camp français avec les victoires de Corentin Moutet et Adrian Mannarino. Moutet (80eme), demi-finaliste la semaine passée au Murray River Open, a réussi une belle performance en éliminant John Millman (38eme), qui avait eu des balles de match contre Roger Federer l'an passé au troisième tour, sur le score de 6-4, 6-7, 3-6, 6-2, 6-3 en 3h47. Le Français a empoché le premier set en signant un break décisif à 4-4, puis a perdu la deuxième 7-4 au tie-break, après un set sans la moindre balle de break. Le troisième set a tourné en faveur de l'Australien, qui a aligné cinq jeux d'affilée après avoir été mené 3-1. Mais Moutet s'est parfaitement repris en égalisant à deux manches partout grâce à des breaks à 2-2 et 4-2, puis en remportant le set décisif en breakant à 3-3 et 5-3. Son prochain tour s'annonce encore plus compliqué, face au n°15 mondial Milos Raonic, qui a facilement éliminé Federico Coria 6-3, 6-3, 6-2 en servant 17 aces et en sauvant les deux balles de break que s'est procuré l'Argentin. Adrian Mannarino (35eme), de son côté, a passé un peu moins de temps sur le court que Moutet, s'imposant 6-2, 6-4, 7-6 en 2h16 contre Dennis Novak (100eme). Tête de série n°32, le Français a aisément remporté le premier set en breakant deux fois, puis les deux suivants en ayant pourtant perdu son service d'entrée. Il affrontera au tour suivant un joueur à sa portée, le Serbe Miomir Kecmanovic.

Humbert gagne enfin à l'Open d'Australie

Un peu plus tard, c'est Ugo Humbert qui a décroché son billet pour le deuxième tour, en battant en quatre sets 2h48 de jeu le Japonais Yasutaka Uchimaya (106eme). Le joueur de 22 ans, qui a remporté deux tournois en fin de saison dernière et a ainsi obtenu le statut de tête de série à Melbourne, signe ainsi sa sixième victoire en Grand Chelem, la première à l'Open d'Australie. Auteur de 14 aces et aucune double-faute, le Messin a sauvé les six balles de break que s'est procuré son adversaire. Il a breaké à 3-2 dans le premier set, 0-0 dans le deuxième et 3-2 dans le quatrième, ne cédant la troisième manche qu'au tie-break (7-3). Son deuxième tour s'annonce corsé, avec un certain Nick Kyrgios à affronter. L'Australien est moins bien classé (47eme) que le Français, mais reste toujours dangereux, surtout en Australie. Il a éliminé le qualifié portugais Frederico Ferreira 6-4, 6-4, 6-4 au premier tour, en servant 14 aces.

Muller surprend, Paire déçoit

La belle surprise de la matinée est venue d'Alexander Muller, le 209eme mondial, âgé de 24 ans. Le Français, éliminé au dernier tour des qualifications, est tout de même venu en Australie, au cas où. Et la chance lui a souri puisque Federico Delbonis a déclaré forfait et il a été repêché. Opposé en dernière minute à Juan Londero, un autre Argentin, 81eme mondial, le natif de Poissy s'est imposé 4-6, 6-3, 6-0, 6-3, signant ainsi sa toute première victoire en Grand Chelem. Impuissant sur les balles de break adverses (0 balle de break sauvée sur 4), Muller a réussi à prendre le service de Londero à neuf reprises. Il aura droit à un gros morceau au deuxième tour, en la personne de Diego Schwartzman, le n°9 mondial, qui a toutefois lâché un set contre Elias Ymer (204eme) avant de s'imposer 7-6, 6-4, 2-6, 6-2 en 3h10, dans un match marqué par quinze breaks. Pour Benoit Paire, en revanche, la journée a été moins belle. Le n°28 mondial s'est incliné 6-2, 2-6, 7-6, 7-5 en 3h11 contre le 78eme, Egor Gerasimov. Perturbé par des douleurs au coude et aux pieds, le Français a alterné, comme à son habitude, le bon et le moins bon, à l'image de son service : 21 aces pour 23 doubles-fautes ! Dans ce match marqué par cinq breaks. Paire a pourtant eu des occasions dans ce match, comme lorsqu'il a servi pour le set à 5-4 dans le troisième, ou quand il a tenu jusqu'à 5-5 dans le quatrième, mais il a craqué.

OPEN D'AUSTRALIE (Melbourne, Grand Chelem, dur extérieur, 35,5 millions de dollars)
Tenant du titre : Novak Djokovic (SER)

1er tour
Djokovic (SER, n°1) bat Chardy (FRA) : 6-3, 6-1, 6-2
Tiafoe (USA) bat Travaglia (ITA) : 7-6 (5), 6-2, 6-2
Opelka (USA) bat Lu (TAI) : 6-3, 7-6 (2), 6-3
Fritz (USA, n°27) bat Ramos-Vinolas (ESP) : 7-6 (6), 3-6, 6-2, 7-6 (6)

Wawrinka (SUI, n°17) bat P.Sousa (POR) : 6-3, 6-2, 6-4
Fucsovics (HON) bat Polmans (AUS, WC) : 4-6, 6-3, 6-1, 6-7 (3), 6-3
Moutet (FRA) bat Millman (AUS) : 6-4, 6-7 (4), 3-6, 6-2, 6-3
Raonic (CAN, n°14) bat Coria (ARG) : 6-3, 6-3, 6-2

Ruusuvuori (FIN) bat Monfils (FRA, n°10) : 3-6, 6-4, 7-5, 3-6, 6-3
Martinez (ESP) bat Nishioka (JAP) : 6-7 (3), 6-1, 6-1, 6-1
Bublik (KAZ) bat Bedene (SLO) : 6-4, 7-5, 5-7, 6-4
Lajovic (SER, n°23) bat Stakovsky (UKR, Q) : 5-7, 6-4, 6-3, 5-7, 6-4

Mannarino (FRA (n°32) bat Novak (AUT) : 6-2, 6-4, 7-6 (2)
Kecmanovic (SER) bat Majchrzak (POL) : 6-2, 6-4, 6-3
Cressy (USA, Q) bat Daniel (JAP, LL) : 7-6 (1), 7-6 (3), 6-4
A.Zverev (ALL, n°6) bat Giron (USA) : 6-7 (8), 7-6 (4), 6-3, 6-2

Thiem (AUT, n°3) bat Kukushkin (KAZ) : 7-6 (2), 6-2, 6-3
Koepfer (ALL) bat Dellien (BOL, LL) : 7-5, 6-2, 6-4
Kyrgios (AUS) bat Ferreira Silva (POR, Q) : 6-4, 6-4, 6-4
Humbert (FRA, n,°29) bat Uchimaya (JAP) : 6-3, 6-4, 6-7 (3), 6-3

Dimitrov (BUL, n°18) bat Cilic (CRO) : 6-4, 6-2, 7-6 (5)
Bolt (AUS, WC) bat Gombos (SLQ) : 6-2, 6-2, 4-6, 6-3
Vesely (RTC) bat Coppejans (BEL, Q) : 6-4, 3-6, 6-7 (3), 6-3, 6-3
Carreno Busta (ESP, n°15) bat Nishikori (JAP) : 7-5, 7-6 (4), 6-2

Shapovalov (CAN, n°11) bat Sinner (ITA) : 3-6, 6-3, 6-2, 4-6, 6-4
Tomic (AUS, Q) bat Sugita (JAP) : 3-6, 6-1, 4-1 abandon
Duckworth (AUS) bat Dzumhur (BOS, LL) : 6-3, 6-2, 6-4
Auger-Aliassime (CAN, n°20) bat Stebe (ALL, LL) : 6-2, 6-4, 6-2

Gerasimov (BIE) bat Paire (FRA, n°25) - 6-2, 2-6, 7-6 (5), 7-5
Karatsev (RUS, Q) bat Mager (ITA) : 6-3, 6-3, 6-4
Muller (FRA, LL) bat Londero (ARG) : 4-6, 6-3, 6-0, 6-3
Schwartzman (ARG, n°8) bat E.Ymer (SUE, Q) : 7-6 (3), 6-4, 2-6, 6-2

Rublev (RUS, n°7) - Hanfmann (ALL)
Monteiro (BEL) - Martin (SLQ)
Tu (AUS, WC) - Lopez (ESP)
Querrey (USA) - Sonego (ITA, n°31)

Ruud (NOR, n°24) - Thompson (AUS)
Basilashvili (GEO) - Paul (USA)
O'Connell (AUS, WC) - Struff (ALL)
Albot (MOL) - Bautista Agut (ESP, n°12)

Goffin (BEL, n°13) - Popyrin (AUS, WC)
Harris (AFS) - Torpegaard (DAN, LL)
McDonald (USA) - Cecchinato (ITA)
Pella (ARG) - Coric (CRI, n°22)

Krajinovic (SER, n°28) - Haase (PBS, LL)
Andujar (ESP) - Halys (FRA, Q)
Carballes Baena (ESP) - Balazs (HON)
Pospisil (CAN) - Medvedev (RUS, n°4)

Tsitsipas (GRE, n°5) - Simon (FRA)
Kokkinakis (GRE, WC) - Kwon (CdS)
Van de Zandschulp (PBS, Q) - Alcaraz (ESP, Q)
M.Ymer (SUE) - Hurkacz (POL, n°26)

Khachanov (RUS, n°19) - Vukic (AUS, WC)
Berankis (LIT) - Nagal (IND, WC)
Machac (RTC, Q) - Vilella Martinez (ESP, Q)
Anderson (AFS) - Berrettini (ITA, n°9)

Fognini (ITA, n°16) - Herbert (FRA)
Laaksonen (SUI, Q) - Caruso (ITA)
Cuevas (URU) - Seppi (ITA)
Sandgren (USA) - De Minaur (AUS, n°21)

Evans (GBR, n°30) - Norrie (GBR)
Ivashka (BIE) - Safiullin (RUS, Q)
Mmoh (USA, Q) - Troicki (SER, Q)
Djere (SER) - Nadal (ESP, n°2)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.