Open d'Australie : Garcia veut "gagner un tournoi du Grand Chelem"

Open d'Australie : Garcia veut "gagner un tournoi du Grand Chelem"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, publié le lundi 08 février 2021 à 20h24

Opposée à Naomi Osaka au deuxième tour à Melbourne, Caroline Garcia aura l'occasion de se mesurer une fois de plus à ses objectifs élevés, elle qui n'a jamais fait mieux qu'un quart de finale à Roland-Garros en 2017.


Caroline Garcia, victorieuse de Polona Hercog pour son entrée à l'Open d'Australie (7-6, 6-3), aura la très lourde tâche d'affronter la Japonaise Naomi Osaka au deuxième tour. En conférence de presse, la Française n'en démord pas, s'accrochant au grand rêve de sa carrière : "En n'étant pas tête de série, je savais que je pouvais avoir ce genre de deuxième tour difficile. Mais mon ambition, c'est de gagner un tournoi du Grand Chelem, donc il faut gagner ce genre de match, que ce soit au deuxième tour ou après..." L'exploit serait colossal pour celle qui est redevenue n°1 française - désormais 43eme mondiale, soit le précédent classement de Fiona Ferro qui est elle retombée au 46eme rang - et qui défiera donc la troisième joueuse au classement WTA.

"Je suis contente de mon match, expliquait encore simplement la Française après son succès. Ça s'est vraiment joué à quelques points dans le premier set, puis j'ai réussi à hausser mon niveau de jeu et le début de la deuxième manche a été vraiment important." Sur quoi Caroline Garcia peut-elle s'appuyer sur y croire ? Peut-être sur le fait qu'elle n'a encore jamais affronté Naomi Osaka. Et qu'elle sait battre des filles du top 10 : depuis 2014, elle l'a toujours réussi au moins une fois par an, hormis en 2019. La dernière en date ? Karolina Pliskova au troisième tour de l'US Open, la saison passée, alors que la Tchèque était également n°3 mondiale (6-1, 7-6). En revanche, elle s'était ensuite inclinée sèchement en huitièmes de finale de Roland-Garros contre Elina Svitolina (6-1, 6-3), cinquième joueuse mondiale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.