Coupe Davis : Grosjean rassuré par la qualification

Coupe Davis : Grosjean rassuré par la qualification©Panoramic, Media365

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 04 février 2023 à 22h10

Au terme de deux jours de compétition en Hongrie loin d'être faciles, le capitaine des Bleus Sébastien Grosjean a assuré qu'il faudra que les joueurs soient à un autre niveau en septembre prochain pour espérer briller lors de la phase de groupes de la Coupe Davis.

Sébastien Grosjean est apparu soulagé face à la presse. Alors que la deuxième journée du duel entre la Hongrie et la France avait commencé de la pire des manières, elle s'est achevée avec le sourire. En effet, après le revers concédé par la paire composée de Nicolas Mahut et Arthur Rinderknech, Adrian Mannarino puis Ugo Humbert ont apporté aux Bleus les deux points décisifs. « On a évité le traquenard », a résumé dans des propos recueillis par le quotidien L'Equipe le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis qui a également admis la supériorité de la paire hongroise sur cette rencontre. Interrogé sur les difficultés tricolores dans l'exercice du double, Sébastien Grosjean a admis ne pas avoir pu compter sur la meilleure équipe possible. « On avait plusieurs options avant la rencontre. Mais on n'a plus la meilleure équipe du monde puisque Pierre-Hugues Herbert est blessé. Ça affaiblit l'équipe, a admis le capitaine tricolore. On a quelques mois pour voir quelle association peut être efficace. Il faut qu'on retrouve de vrais joueurs de double. On va essayer de travailler là-dessus. »


Grosjean a voulu rassurer Bonzi

Alors que Benjamin Bonzi était annoncé pour défier Marton Fucsovics, Adrian Mannarino a finalement été aligné et a aisément dominé le numéro 1 hongrois. Un changement impulsé par le joueur selon son capitaine. « Adrian Mannarino se sentait assez confiant contre Marton Fucsovics, a déclaré Sébastien Grosjean. Quand je le voyais jouer à l'entraînement et que j'ai vu le match de Fucsovics vendredi, je me suis dit qu'il n'y avait pas de raison qu'il ne puisse pas le battre. » Assurant que son joueur a « fait un gros match », le capitaine de l'équipe de France a vu son joueur faire « exploser Fucsovics sur le plan physique ». Assurant que « la Coupe Davis est une compétition à part », Sébastien Grosjean n'a pas caché les difficultés de Benjamin Bonzi. « Même quand on joue bien, mais qu'on perd, on se met à trop y réfléchir, a-t-il ajouté. Il faut être plus fort sur le circuit pour passer au-dessus. Il faut plus vivre, et moins subir, ces rencontres de Coupe Davis. »


Grosjean : « Humbert a ça en lui »

Aligné en équipe de France pour la première fois, Ugo Humbert a été le maillot fort des Bleus alors que la situation était compliquée avant ses deux rencontres. « Je savais qu'Ugo pouvait bien jouer en Coupe Davis parce qu'il a ça en lui, a assuré le capitaine tricolore. Je l'avais déjà côtoyé aux JO de Tokyo, il aime ça, il sent beaucoup d'énergie dans le groupe. En plus, il aime ce type de surface. La Davis, il faut y aller, il faut être courageux. On l'a très vite senti déterminer à vouloir y aller. Il prend énormément de plaisir sur le terrain. » Au sortir de deux jours loin d'être simples, Sébastien Grosjean ne cache pas que l'équipe de France va devoir montrer autre chose en septembre prochain lors de la phase de groupes. « On a sept-huit mois pour tous progresser, les joueurs, le staff, le capitaine, tout le monde, a-t-il admis. Mais les gars sont contents d'être là et conscients que ça a été difficile. Il va falloir être meilleur sur le circuit pour être compétitif en septembre. » Le message est passé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.