Patinage artistique - Championnats du monde : Papadakis et Cizeron battent leur record du monde, Sakamoto sacrée

Patinage artistique - Championnats du monde : Papadakis et Cizeron battent leur record du monde, Sakamoto sacrée©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 26 mars 2022 à 00h28

Les champions olympiques de danse sur glace Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont battu leur propre record du monde de la danse rythmique, ce vendredi lors des championnats du monde de Montpellier. Chez les femmes, la Japonaise Kaori Sakamoto a remporté la médaille d'or.


Certains champions olympiques de Pékin ont décidé de renoncer aux championnats du monde de Montpellier, mais Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron n'auraient manqué cela pour rien au monde. Sacrés à Pékin, les danseurs français veulent conquérir un cinquième titre mondial, après 2015, 2016, 2018 et 2019, et ils sont très bien partis. La patineuse de 26 et le patineur de 27 ans ont en effet amélioré leur propre record du monde de la danse rythmique ce vendredi. Sur un air de John Legend, les danseurs ont signé un score de 92,73 points, écrasant leur record de 90,83 établi lors des JO de Pékin. Ils ont devancé deux couples américains : Madison Hubbell et Zachary Donohue (89,72 points, médaillés de bronze à Pékin) et Madison Chock et Evan Bates (87,51 points, quatrièmes à Pékin). Sauf chute ou énorme faute technique, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron (qui sont les seuls Français présents dans cette catégorie à Montpellier) ont de grandes chances d'êtres sacrés samedi soir à l'issue du programme libre, dont ils détiennent également le record du monde.

Sakamoto en or chez les femmes

Ce vendredi soir, la troisième journée de compétition se poursuivait avec le programme libre féminin. A l'issue du programme court, c'est la Japonaise Kaori Sakamoto qui était en tête, devant la Belge Loena Hendrickx et l'Américaine Mariah Bell. Seule Française en lice, Léa Serna avait terminé 29eme du programme court et ne s'était pas qualifiée pour le libre. Sakamoto, qui fêtera ses 22 ans dans quelques jours, a confirmé son résultat du programme court en remportant également le libre, pour décrocher son premier titre mondial et conclure en beauté une saison qui l'aura vu également décrocher la médaille de bronze à Pékin. La Japonaise a battu Hendrickx de près de vingt points, mais il s'agit d'une première médaille mondiale pour la Belge de 22 ans, qui avait fini huitième des JO. Le podium est complété par l'Américaine de 16 ans Alysa Liu, septième des JO.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.