FC Barcelone : L'annonce de Xavi n'aurait pas plu en interne

A lire aussi

Marie Mahé, Media365 : publié le jeudi 25 avril 2024 à 18h20

Selon les informations de la presse espagnole, l'annonce de Xavi, qui a finalement décidé de rester à son poste d'entraîneur du FC Barcelone, aurait provoqué une crise en interne.

C'est la grande annonce de ce jeudi, dans la rubriques des transferts de football. Xavi Hernandez, qui avait, dans un premier temps, annoncé, à la fin du mois de janvier dernier, son départ à la fin de cette saison 2023-24, est finalement revenu sur sa décision et a donc fait le choix de rester à son poste d'entraîneur du FC Barcelone, son club de toujours. Ce qui lui permettra d'aller jusqu'au bout de son contrat, qui court jusqu'à la fin du mois de juin 2025. Cette décision n'aurait pas fait que des heureux, en interne, et plus précisément chez certains des membres du conseil d'administration du club blaugrana. Cela aurait même provoqué une crise, selon les informations de Jordi Basté, animateur sur la radio catalane RAC1, dans la mesure où le départ, à la fin de cet exercice actuellement en cours, de Xavi, ancien milieu de terrain du FC Barcelone, avait été acté.

Le vestiaire du FC Barcelone aurait aussi été ébranlé par cette nouvelle

Certains d'entre eux auraient même menacé, ce jeudi matin, de démissionner. Toujours selon Jordi Basté, le président du FC Barcelone, Joan Laporta, aurait changé sa première idée, afin de ne pas être contraint de payer à Xavi sa dernière année de contrat. De son côté, AS indique que ce changement d'avis aurait également eu un impact sur le vestiaire du FC Barcelone. En effet, selon le média espagnol, les joueurs, après avoir été mis au courant, auraient eu l'impression, d'une manière générale, que leur entraîneur n'aurait pas été totalement honnête avec eux, lors de ces derniers mois. Ce jeudi, en annonçant finalement rester, Xavi en a expliqué les raisons, devant la presse et dans des propos rapportés par l'AFP : "Je pense que le projet n'est pas terminé, que nous avons beaucoup d'options pour continuer à gagner. En janvier, la meilleure chose à faire était de partir, mais maintenant je vois les choses différemment."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.