Semi-marathon de Pékin : Le vainqueur et ses lièvres (non déclarés) disqualifiés

A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 19 avril 2024 à 18h42

He Jie avait de toute façon fini très loin du record de Chine du semi-marathon. Sa victoire lui est aussi enlevée.

Les images de l'arrivée du semi-marathon de Pékin étaient un peu trop grosses pour être vraies, et la gêne (ou le rire, c'est selon) globale provoquée chez les internautes du monde entier ont finalement abouti à la disqualification des quatre premiers, le vainqueur chinois He Jie - champion asiatique en titre de la distance - mais aussi ses trois poursuivants kényans (Robert Keter et Willy Mnangat) et éthiopien (Dejene Hailu) qui l'ont clairement laissé passer à l'approche de la ligne d'arrivée.

Mnangat : "Je ne sais pas pourquoi ils ont mis mon nom sur le dossard"

"Nous étions des lièvres, ce n'est pas une course où j'ai cherché à être compétitif", a ensuite assuré (pour la BBC) Mnangat, un malentendu entre les coureurs et l'organisation qui expliquerait cette scène grotesque où Mnangat fait même un signe assez évident à son collègue chinois afin qu'il passe en tête : "Je ne sais pas pourquoi ils ont mis mon nom sur le dossard, au lieu d'indiquer que j'étais un lièvre."

C'est également pourquoi, sans doute, un des deux autres encadrants n'a pu s'empêcher de lever les bras de manière aussi ubuesque que naturelle, même si l'objectif était a priori de battre le record national du semi-marathon et que celui-ci a été largement manqué pour une minute (1h03'44" contre 1h02'33"). Quoi qu'il en soit, les quatre participants ont donc été disqualifiés et leurs trophées, médailles et primes leur ont été retirés. L'organisation se "sent profondément coupable de ne pas avoir décelé et corrigé ce problème" et présente ses "plus sincères excuses".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.