Baromètre internationaux français : Penaud, Jalibert, Ramos... Les tops et les flops du week-end

Baromètre internationaux français : Penaud, Jalibert, Ramos... Les tops et les flops du week-end ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 05 décembre 2023 à 19h50

Les Toulousains et les Montpelliérains n'ont pas eu la même réussite que les Rochelais ou les stars de l'UBB.


Les tops

Damian Penaud et Mathieu Jalibert (UBB)

Les deux vedettes de l'Union Bordeaux-Bègles ont répondu présent à Oyonnax (23-29), particulièrement le premier qui affiche déjà sept essais en trois matchs (quatre au total) dans la foulée de son quadruplé de la semaine précédente face à Perpignan. Il était déjà le seul meilleur marqueur du championnat, il l'est plus que jamais avec désormais deux unités d'avance sur le Palois Jack Maddocks. Quant au demi d'ouverture, il a lui aussi marqué, de même que Louis Bielle-Biarrey qui aurait également pu être cité pour être allé arracher cette victoire sur un essai un peu gag en toute fin de rencontre.

Pierre Bourgarit et Reda Wardi (La Rochelle)

Brice Dulin (qui n'avait pas été retenu pour le Mondial), Jonathan Danty ou le capitaine Uini Atonio ont été très en vue lors du carton face à Perpignan (35-6), néanmoins les deux essais en seconde période du talonneur et du pilier gauche - tous les deux entrés à la pause - sont une belle occasion de mettre en valeur les deux avants remplaçants du XV de France, qui vont continuer de jouer un rôle déterminant dès le prochain Tournoi des Six Nations. Bourgarit, notamment, a marqué de manière fort spectaculaire en sautant par-dessus un regroupement.

Les flops

Thomas Ramos (Toulouse)

Le buteur du XV de France et du Stade Toulousain, habituelle machine à points dans ses deux équipes, a encore peiné à briller à l'ouverture, où il continuera d'être très régulièrement placé jusqu'au retour de Romain Ntamack. Au-delà d'un faible impact dans le jeu - comme Antoine Dupont lorsqu'il est entré - chez le Stade Français (27-12), il n'a passé qu'une seule transformation pour une autre ratée et également une pénalité manquée

Bastien Chalureau (Montpellier)

Dans la tourmente pour son affaire de violences racistes (le délibéré en appel sera prononcé le 16 janvier), le deuxième-ligne du MHR a été averti, commis beaucoup de fautes et perdu un grand nombre de ballons. Pas de quoi sortir du trou les Héraultais, battus pour la huitième fois de rang à Bayonne (34-19).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.