Jeux d'hiver : La Chine a invité Vladimir Poutine à assister aux épreuves en 2022

Jeux d'hiver : La Chine a invité Vladimir Poutine à assister aux épreuves en 2022©Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le jeudi 16 septembre 2021 à 18h30

Alors que la Russie sera exclue des Jeux d'hiver de Pékin en février prochain, le ministre russe des Affaires Etrangères a affirmé ce jeudi que Vladimir Poutine sera invité à assister aux épreuves par son homologues Xi Jinping.



C'est peut-être une décision qui va faire grincer des dents à Lausanne. A la suite de la révélation de divers scandales de dopage en Russie, notamment la manipulation d'échantillons prélevés dans le cadre des Jeux d'hiver de Sotchi, l'Agence Mondiale Antidopage a suspendu la Russie de toutes les principales compétitions internationales pour quatre ans. Toutefois, le Tribunal Arbitral du Sport a réduit cette sanction à seulement deux ans en décembre dernier. Une sanction qui sera appliquée jusqu'au 17 décembre 2022 et qui va officiellement priver la Russie d'une présence lors des Jeux d'hiver de Pékin, prévus du 4 au 20 février prochains. Cette sanction s'accompagne de l'interdiction faite à tout représentant du pays d'assister aux épreuves pour lesquelles la sanction s'applique. Or, Vladimir Poutine devrait bien faire une apparition l'hiver prochain dans la capitale chinoise selon son ministre des Affaires Etrangères Sergueï Lavrov.

Poutine a « accepté avec plaisir » l'invitation chinoise

En effet, cette sanction peut ne pas s'appliquer dans une seule circonstance : si le chef d'Etat du pays accueillant la compétition invite un représentant de la Russie. Actuellement en visite au Tadjikistan, Sergueï Lavrov a pu rencontrer son homologue chinois Wang Yi. Ce dernier a alors transmis une invitation émanant de son président Xi Jinping à destination de Vladimir Poutine afin d'assister à des épreuves organisées dans le cadre des Jeux d'hiver de Pékin. Ce à quoi Sergueï Lavrov a affirmé que le président russe « a accepté avec plaisir l'invitation de Xi Jinping d'assister aux Jeux d'hiver en février 2022 ». Une compétition durant laquelle les athlètes russes devront participer sous bannière neutre, sans drapeau ni hymne national. Une prise de position de la Chine qui intervient alors que les autorités russes ont toujours écarté l'idée d'un programme de dopage institutionnalisé et qui pourrait créer des tensions avec le Comité International Olympique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.