Futsal : Les Bleus sont fixés pour le Mondial

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 28 mai 2024 à 15h48

Pour la première Coupe du monde de leur histoire, les Bleus du futsal seront opposés à l'Iran, au Venezuela et au Guatemala en septembre prochain.

Qualifiée en décembre dernier pour la première Coupe du monde de son histoire, l'équipe de France de futsal connaît désormais l'identité de ses adversaires en phase de poules de la compétition, programmée du 14 septembre au 6 octobre en Ouzbékistan. Le tirage au sort a été effectué dimanche à Samarcande, en présence notamment de l'ancien international tricolore Louis Saha. Les joueurs de Raphaël Reynaud, qui occupent la 10e place du classement de la FIFA, évolueront dans le groupe F et débuteront face au Guatemala, 40e mondial, le 16 septembre, avant d'affronter le Venezuela (21e) trois jours plus tard. Ils clôtureront cette première phase par un choc face à l'Iran, quatrième nation mondiale, le 22 septembre. Les deux premiers des six groupes seront ensuite qualifiés pour les huitièmes de finale, tout comme les quatre meilleurs troisièmes.

Un sélectionneur "très heureux"

Tenant du titre et deuxième mondial, le Portugal a hérité du groupe E, avec le Panama, le Tadjikistan et le Maroc, alors que les Argentins (5es), finalistes malheureux de la dernière édition mais sacrés en 2016, seront avec l'Ukraine, l'Afghanistan et l'Angola dans le groupe C. Numéro un mondial et recordman des titres dans la compétition (5), le Brésil, récemment battu par les Bleus pour la toute première fois, évoluera au sein du groupe B en compagnie de Cuba, de la Croatie et de la Thaïlande. Troisième au classement FIFA, et lauréate en 2000 et 2004, l'Espagne sera elle opposée au Kazakhstan, à la Nouvelle-Zélande et à la Libye dans le groupe D. Côté tricolore, "on est très heureux", comme l'a expliqué Reynaud à la FFF. "Car les choses sont claires désormais pour nous, avec trois beaux adversaires qui nous sont proposés. Ce sera notre première Coupe du monde donc, en soi, une découverte mais il se trouve que nos trois adversaires, on ne les a encore jamais rencontrés à ce jour", a expliqué le sélectionneur tricolore, déjà parti visiter les installations en Ouzbékistan.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.