Belgique : Des incidents à Bruxelles en marge de la défaite face au Maroc

Belgique : Des incidents à Bruxelles en marge de la défaite face au Maroc©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le dimanche 27 novembre 2022 à 20h35

Alors que la Belgique a connu la défaite ce dimanche face au Maroc, la ville de Bruxelles a vécu un épisode de violences en marge et après la rencontre.



Bruxelles s'est enflammée ce dimanche. Toutefois, ce n'est pas en raison de la performance des Diables Rouges, qui se sont inclinés face au Maroc à l'occasion de leur deuxième match de la phase de groupes de la Coupe du Monde 2022. En effet, la capitale belge a été secouée par des violences en marge de la diffusion de la rencontre. D'après un communiqué émis par la police locale et transmis à l'AFP, « des dizaines de personnes, dont une partie cagoulées, ont cherché la confrontation avec les forces de l'ordre, ce qui a compromis la sécurité publique ». En effet, les auteurs de ces violences se sont notamment servi de feux d'artifice, allumant au passage un feu sur la chaussée et s'en prenant à un feu de signalisation. Alors que les forces de l'ordre sont intervenues pour essayer de disperser les fauteurs de trouble, elles ont confirmé qu'un « journaliste a été blessé au visage par des feux d'artifice ».

Le bourgmestre a appelé au calme

Afin de juguler cet épisode de violences, les autorités locales ont pris la décision de limiter les possibilités de déplacement via la fermeture des transports en commun mais également la fermeture de plusieurs rues. Face à ces débordements, le bourgmestre de Bruxelles a réagi par l'intermédiaire du réseau social Twitter. « Je condamne avec la plus grande fermeté les incidents de cet après-midi, a ainsi déclaré Philippe Close dans son message. La police est déjà intervenue fermement. Je déconseille donc aux supporters de venir dans le centre-ville. La police engage tous ses moyens pour maintenir l'ordre public. J'ai donné ordre à la police de procéder à des arrestations administratives des fauteurs de troubles. » Pas moins d'une centaine de membres des forces de l'ordre ont été mobilisées afin de ramener la paix dans les rues de la capitale belge, qui devra également digérer la mauvaise passe de son équipe nationale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.