Education First : Uran jusqu'en 2022

Education First : Uran jusqu'en 2022©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 12 novembre 2020 à 16h23

Le cycliste colombien Rigoberto Uran (33 ans) a annoncé ce jeudi qu'il prolongeait pour les deux prochaines saisons avec Education First.

Arrivé chez les Américains d'Education First en 2016 (l'équipe s'appelait alors Cannondale-Drapac), Rigoberto Uran va y rester au moins jusqu'à la fin de la saison 2022. Le coureur colombien de 33 ans a annoncé la nouvelle ce jeudi lors d'une course virtuelle. L'information n'a pas encore été confirmée par l'équipe Education First, mais selon Cyclingnews, le contrat est déjà bouclé. La formation américaine doit mettre en place un partenariat avec le gouvernement colombien, et un autre coureur venant du pays de Sergio Higuita et Daniel Martinez, autres membres d'Education First, a également signé avec l'équipe au maillot rose pour la saison prochaine : Daniel Arroyave.

Objectif podium sur la Vuelta ?

Lors de cette saison 2020 qui s'est avérée très particulière pour les cyclistes, avec une deuxième partie de saison regroupée sur trois mois au lieu de six, Rigoberto Uran n'a pu courir que 35 jours. Mais il a eu le temps de décrocher des résultats. Il a ainsi remporté le contre-la-montre du Tour de Colombie pour son premier jour de course de la saison, le 11 février. Après six mois de pause, il a repris la compétition au Critérium du Dauphiné, prenant la 22eme place, puis a surtout terminé huitième du Tour de France. Jamais gagnant mais toujours placé, le Colombien a terminé quatre étapes de la Grande Boucle dans le Top 10 : à Laruns (10eme), au Grand Colombier (9eme), au Col de la Loze (9eme) et lors du contre-la-montre de La Planche des Belles Filles (10eme). Il a ensuite fini 24eme des championnats du monde de course en ligne, 80eme de La Flèche Wallonne et 15eme de Liège-Bastogne-Liège. Pour ses deux prochaines (dernières ?) saisons chez Education First, Uran pourrait s'offrir comme objectif de terminer dans le Top 3 de la Vuelta, le seul Grand Tour dont le podium se refuse à lui pour le moment. Il n'a en effet jamais fait mieux que septième (en 2018), alors qu'il a terminé deuxième du Giro en 2013 (derrière Vincenzo Nibali) et 2014 (derrière Nairo Quintana) et deuxième du Tour de France 2017 (derrière Chris Froome).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.