Decathlon-AG2R La Mondiale : Un matériel performant au service des coureurs

A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365 : publié le mercredi 15 mai 2024 à 20h25

Alors que Valentin Paret-Peintre a apporté à l'équipe Decathlon-AG2R La Mondiale une 15eme victoire cette saison, la formation française peut remercier son nouveau matériel, notamment ses vélos.

L'équipe Decathlon-AG2R La Mondiale a le vent en poupe. Ce mardi, à l'occasion de la 10eme étape du Giro, Valentin Paret-Peintre lui a apporté une 15eme victoire cette saison, la cinquième au niveau UCI World Tour. En seulement trois mois, les coureurs de Vincent Lavenu ont fait mieux que sur l'ensemble de la saison 2023, durant laquelle l'équipe alors connue sous le nom AG2R-Citroën n'avait levé les bras que neuf fois, dont seulement trois au plus haut niveau avec la victoire d'Aurélien Paret-Peintre sur le Giro. Une telle progression peut s'expliquer par de nombreux facteurs mais, dans le peloton, il y en a un qui revient en boucle : le matériel. Après trois ans à utiliser des vélos BMC, notamment grâce à la présence dans l'effectif de Greg Van Avermaet, la saison 2024 a été l'occasion de tout changer. En effet, l'arrivée de Decathlon comme partenaire principal s'est accompagnée de l'utilisation de vélos de la marque Van Rysel, qui appartient à la chaîne de magasins d'équipements de sport. Ce qui s'était accompagné d'un haussement de sourcils tant le précédent partenaire est reconnu dans le milieu. Une réaction qui n'a pas surpris les dirigeants de la marque.

Un matériel très vite gagnant

« C'était une réaction qui nous paraissait logique et humaine », a ainsi confié à RMC Sport Nicolas Pierron. Ce dernier a alors essayé de convaincre les coureurs de l'équipe Decathlon-AG2R La Mondiale avec des données claires prouvant l'efficacité du matériel mis au point dans le plus grand secret. « J'ai dit aux coureurs : 'Mettez de côté la marque, concentrez-vous sur la façon dont nous avons construit et créé ces produits', ajoute le patron de la marque Van Rysel. On est arrivé avec un maximum de datas en disant : 'Nos produits sont compétitifs et au niveau des autres grandes marques du marché'. » Il n'a pas fallu attendre longtemps pour que cela soit prouvé en compétition, Ben O'Connor s'imposant dès son premier jour de course, le 10 février dernier sur le Tour de Murcie avec près d'une minute d'avance sur la concurrence. Un succès qui en a appelé d'autres. Pour expliquer ces résultats, Nicolas Pierron concède avoir su s'entourer dans la mise au point des vélos, notamment d'un point de vue aérodynamique avec la société suisse Swiss Side. « Ils construisent des fusées et on leur a demandé de construire un vélo et ils ont trouvé le challenge hyper intéressant », a affirmé Nicolas Pierron dans des propos recueillis par RMC Sport.

Des vélos en rupture de stock

Mais les retours d'expérience des coureurs comptent énormément et permettent de faire évoluer le matériel de manière permanente. Pour cela, la marque peut également compter sur l'équipe continentale qu'elle parraine, Van Rysel-Roubaix. « Ils ne sont pas du même niveau donc on va tester d'autres choses avec eux, a affirmé le patron de la marque. Mais on ne souhaite pas pour l'instant ouvrir le jeu parce qu'on préfère faire moins mais mieux. » Les succès en compétition se traduisent également par des ventes en magasins puisque les vélos utilisés par les professionnels sont disponibles pour le grand public, quitte à y mettre le prix. Mais les 9000 euros demandés ne sont pas un frein puisque la marque fait face à des ruptures de stock. Et les résultats continuent de pleuvoir puisque le sprinteur irlandais Sam Bennett a mis fin à un peu moins d'un an sans victoire à l'occasion de la 2eme étape des 4 Jours de Dunkerque, ce mercredi à Abbeville. Ce qui fait désormais seize succès pour l'équipe Decathlon-AG2R La Mondiale en 2024 et il est quasiment certain que ça ne sera pas le dernier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.