Championnats du monde (H) : Le circuit d'Imola annonce une course difficile selon Julian Alaphilippe

Championnats du monde (H) : Le circuit d'Imola annonce une course difficile selon Julian Alaphilippe©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 26 septembre 2020 à 20h00

En conférence de presse à la suite d'une reconnaissance du circuit d'Imola ce vendredi, Julian Alaphilippe a confié que le tracé des Mondiaux pourrait permettre une course usante, exigeante.

Après un Tour de France brillant en 2019, Julian Alaphilippe était allé dans le Yorkshire avec la pancarte de favori mais également un état de fatigue incompatible avec la moindre ambition de maillot arc-en-ciel. Sous la pluie et sur un tracé difficile, le leader de l'équipe de France avait terminé à une anonyme 28eme place, bien loin du champion du monde Mads Pedersen. Ce vendredi, en conférence de presse, le coureur de l'équipe Deceuninck-Quick Step a assuré vouloir tirer les leçons des années précédentes. « L'an passé, nous n'avons pas su obtenir un bon résultat mais je pense que, sur le plan collectif, on a fait une bonne course donc je ne considérerai pas ça comme un échec, a confié Julian Alaphilippe face à la presse. Je suis désormais concentré sur dimanche et nous appliquerons les leçons apprises des années précédentes avec l'espoir que cela va nous aider. C'est une chance supplémentaire. »

Alaphilippe : « La course sera bien différente par rapport au Tour »

Au moment d'annoncer sa sélection, en marge de la dernière étape du Tour de France, Thomas Voeckler a insisté sur l'idée que l'équipe de France n'est pas favorite mais seulement un outsider plein d'ambition. Julian Alaphilippe n'a pas tenu à contredire son sélectionneur, misant sur la spécificité d'une course comme les championnats du monde. « Nous sommes des outsiders mais ça ne signifie pas que nous n'avons pas d'ambition. Les Slovènes et bien d'autres sont capables de rendre la course difficile et de l'emporter mais je pense que la course sera bien différente par rapport au Tour de France, confie l'ancien porteur du maillot jaune. Les championnats du monde sont toujours une course différente. Beaucoup de coureurs sont en mesure de l'emporter donc c'est compliquer d'isoler un favori. » Moins en vue sur le Tour de France par rapport à l'an passé, Julian Alaphilippe assure avoir géré ses efforts sur la Grande Boucle et aborde les Mondiaux, sur un tracé qui semble lui convenir, dans une meilleure forme. « Je me suis bien reposé, je pense avoir pu récupérer en vue de la course de dimanche et je suis très heureux du tracé après l'avoir reconnu, confie le Tricolore. Ça va être une course très difficile, exigeante. »

Cette année, Alaphilippe ne craint pas la pluie

Une course dont un des invités surprises pourrait être... la pluie. Mais, alors que la météo lui a beaucoup coûté dans le Yorkshire l'an passé, cet élément pourrait être moins prédominant selon Julian Alaphilippe. « J'ai moins peur de la pluie que l'an passé. Les prévisions annoncent un peu de pluie en fin de journée et ça ne convient comme ça, confie le chef de file de l'équipe de France. Si ça arrive, la pluie rendra le circuit plus dangereux et difficile mais ça n'aura pas de grandes conséquences d'un point de vue physique. » Au vu du circuit, très exigeant par la répétition des efforts, Julian Alaphilippe ne s'attend pas à une course de mouvement mais à un final explosif. « Vous pouvez imaginer beaucoup de scenarii différents mais je pense que tout sera concentré dans le final et la course se décidera dans les derniers kilomètres, assure-t-il. Sur un circuit aussi difficile, je ne vois pas une échappée aller très loin. » Alors qu'Anna van der Breggen a fait la différence à 40 kilomètres de l'arrivée ce samedi lors de la course en ligne féminine, un tel scénario pourrait être difficile à reproduire au vu de la densité de la liste de départ.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.