Voile : drame sur la Volvo Ocean Race

Voile : drame sur la Volvo Ocean Race©Panoramic

6Medias, publié le samedi 20 janvier 2018 à 14h16

L'arrivée de la 4e étape à Hong Kong a été marquée par le décès d'un pêcheur, après une collision en pleine mer entre son bateau et un concurrent de la course autour du monde.

La Volvo Ocean Race est endeuillée. La course autour du monde en équipages et avec escales faisait halte ce samedi à Hong Kong, où était jugée l'arrivée de la 4e étape, après un départ de Melbourne en Australie.

Au large de l'ancienne concession britannique, une collision entre un bateau participant à la course et un chalutier a provoqué la mort d'un pêcheur, rapporte "Le Figaro".

Le choc, violent, a eu lieu à environ 30 milles nautiques de la ligne d'arrivée. Vestas 11th Hour Racing, un concurrent américano-danois de la Volvo Ocean Race, a percuté un bateau de pêche en pleine nuit. Les membres de l'équipage du monocoque n'ont pas été blessés dans la collision. Mais les dix occupants du bateau de pêche ont dû être secourus par un navire commercial qui croisait dans la zone. Neuf d'entre eux sont sains et saufs. Le dixième est décédé après avoir été pris en charge par un hélicoptère.



Dans un communiqué, les organisateurs de la Volvo Ocean Race ont détaillé les circonstances du drame : "L'équipe de Vestas 11th Hour Racing, parmi laquelle aucune personne n'a été blessée, a lancé un appel de détresse au nom de l'autre bateau, alertant le Centre de Coordination et de Sauvetage Maritime de Hong Kong (HKMRCC), et a entrepris une mission de recherche et de sauvetage. Le HKMRCC a informé la direction de course qu'un navire commercial se trouvant dans la zone a pu secourir 9 membres de l'équipage du bateau de pêche, et qu'un dixième était transféré à l'hôpital par hélicoptère. Le HKMRCC a depuis confirmé le décès du membre d'équipage évacué par hélicoptère."

Le Français Charles Caudrelier, skipper du bateau chinois Dongfeng, a fait part de sa tristesse. "C'est une terrible nouvelle. Il est toujours dangereux de naviguer dans ces zones de pêche où il y a tellement de bateaux et certains n'ont pas de feux", a-t-il regretté dans des propos relayés par "Le Figaro".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU