Vendée Globe : Un anticyclone qui change tout à l'avant, Bestaven en tête

Vendée Globe : Un anticyclone qui change tout à l'avant, Bestaven en tête©Panoramic, Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, publié le samedi 26 décembre 2020 à 09h47

A la lutte avec un anticyclone, le top 10 du Vendée Globe est en difficulté. Face à l'absence de vent, des prises de risque sont nécessaires. Pour l'instant, elle profitent à Yannick Bestaven qui a repris la tête de la course durant la nuit de vendredi à samedi.

On peut être à l'avant du Vendée Globe et être en difficulté. A cause d'un anticyclone qui ne cesse de se décaler vers l'Est le long de la zone d'exclusion Antarctique, il n'y a que très peu de vent pour la tête de la flotte et donc énormément d'ennuis. Dans le Pacifique sud, les marins sont obligés de prendre des paris, parfois sans pouvoir les tenir. C'est le cas de Charlie Dalin. Il avait décidé d'affronter cette dépression mais a finalement renoncé pour remettre le cap vers le sud. Cette manœuvre lui a fait perdre la tête de la course au profit de Yannick Bestaven. Un nouvel échange de place a eu lieu entre le duo de tête. Ce samedi matin, Maître CoQ IV a repris plus de 30 milles d'avance sur Apivia. Mais vu l'instabilité de la situation, il n'est pas impossible qu'un nouveau changement se produise dans la journée. Dans les jours à venir, le premier qui arrivera à accélérer pourra faire une très belle opération. Ce samedi matin, la vitesse moyenne du top 10 était inférieure à 8 nœuds (15 km/h).

Une belle bataille pour la troisième place

Et encore, cette moyenne a été relevée par Thomas Ruyant, le 10eme et seul skipper actuellement au-dessus des 12 nœuds. A l'approche du Point Nemo, il est actuellement bien plus au Nord que le reste du peloton qui le devance. Derrière le duo Boris Herrmann - Jean Le Cam qui se dispute la troisième place, il y a moins d'un mille entre eux, le top 10 longe la zone d'exclusion Antarctique en espérant que le vent se lève pour refaire des écarts. Dans cette meute qui tente de filer sur les eaux du Pacifique, Maxime Sorel a réalisé une belle remontée en gagnant trois places en moins de 24 heures. Il est désormais septième mais ce rang ne fait que le rapprocher des problèmes causés par l'anticyclone.

VOILE / VENDEE GLOBE 2020-2021
Pointage à 09h00 (heure française) - Samedi 26 décembre 2020
1- Yannick Bestaven (FRA/Maître CoQ IV*) à 9 597,9 milles de l'arrivée
2- Charlie Dalin (FRA/Apivia*) à 30,93 milles du leader
3- Boris Herrmann (ALL/SeaExplorer-Yacht Club de Monaco*) à 251,43
4- Jean Le Cam (FRA/Yes We Cam !) à 251,79
5- Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) à 274,74
6- Isabelle Joschke (FRA-ALL/MACSF*) à 290,18
7- Maxime Sorel (FRA/V and B-Mayenne) à 308,46
8- Benjamin Dutreux (FRA/Omia-Water Family) à 308,8
9- Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group*) à 310,74
10- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut*) à 323,11
...

Pour avoir participé à l'opération de récupération de Kevin Escoffier, trois navigateurs bénéficieront d'une compensation à l'arrivée, qui sera réduite de leur temps de course :

- Jean Le Cam (Yes We Cam !) récupérera 16 heures et 15 minutes
- Yannick Bestaven (Maître CoQ IV) récupérera 10 heures et 15 minutes
- Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco) récupérera 6 heures

Abandons :
Nicolas Troussel (FRA/Corum L'Epargne*) : démâtage, après 7 jours de course
Alex Thomson (GBR/Hugo Boss*) : avarie de safran, après 20 jours de course
Kevin Escoffier (FRA/PRB*) : voie d'eau, après 22 jours de course
Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec*) : foil endommagé après rencontre avec un OFNI, après 25 jours de course
Samantha Davies (GBR/Initiatives-Cœur*) : quille endommagée, après 26 jours de course
Fabrice Amedeo (FRA/Newrest - Art et Fenêtres*) : avarie informatique, après 33 jours de course

* bateau équipé de foils

Vos réactions doivent respecter nos CGU.