Vendée Globe : Tripon est le prochain à arriver

Vendée Globe : Tripon est le prochain à arriver©Panoramic, Media365

Marie Mahé, Media365 : publié le dimanche 31 janvier 2021 à 10h40

S'il est le prochain à arriver aux Sables d'Olonne, Armel Tripon (L'Occitane en Provence) doit faire face aux mauvaises conditions météorologiques.



Armel Tripon n'en a plus pour très longtemps. En effet, ce n'est désormais plus qu'une questions d'heures avant que le navigateur français retrouve enfin la terre ferme. Actuellement, le marin est en direction des Sables d'Olonne, lieu d'arrivée de cette incroyable aventure et ce tour du monde à la voile en solitaire. Le 8 novembre dernier, ils étaient alors 33 à avoir pris le grand départ de cette neuvième édition du Vendée Globe. Ce jeudi, c'est le Français Yannick Bestaven, sur Maître CoQ IV, qui a remporté cette prestigieuse course de voiles, à la faveur de 10h15 de compensation attribués par le jury de course international du Vendée Globe, au regard de son temps consacré au sauvetage de Kevin Escoffier, sur PRB, il y a de cela de nombreuses semaines. En tout, c'est désormais l'intégralité du top 10 de cette épreuve qui est arrivé en France.

Une arrivée pas des plus faciles

De son côté, et comme l'indique d'ailleurs le dernier pointage effectué à 9h00, heure française, Tripon, sur L'Occitane en Provence, se trouve encore à 283,67 milles de l'arrivée. Le skipper a patienté ce samedi soir, dans le but de laisser passer la dépression. Depuis ce samedi, en fin d'après-midi, le Français a repris sa route. Son arrivée devrait ainsi intervenir ce lundi, entre 6h00 du matin et la soirée. En effet, sa fin de course est évidemment liée aux conditions actuelles de navigation, qui ne sont donc pas vraiment en sa faveur. Actuellement, de nombreuses dépressions déferlent visiblement sur le golfe de Gascogne. Dans le but d'essayer de se mettre à l'abri, Armel Tripon navigue le long des côtes ibériques, face aux vents pouvant atteindre plus de 50 nœuds et à la mer déchaînée. Par conséquent, son arrivée n'est donc clairement pas facilitée. Ce dimanche matin, alors qu'il se trouvait du côté du cap Finisterre, les vents étaient déjà présents.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.