Open d'Australie : Nishikori, après avoir songé à la retraite, pourrait être présent à Melbourne

Open d'Australie : Nishikori, après avoir songé à la retraite, pourrait être présent à Melbourne©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le jeudi 24 novembre 2022 à 21h42

Absent des courts depuis plus d'un an, Kei Nishikori (32 ans), un temps en dépression, a même songé à arrêter sa carrière il y a quelques mois. Le Japonais vient pourtant de faire savoir qu'il avait une chance sur deux de participer à l'Open d'Australie en janvier prochain.



Kei Nishikori (32 ans) en lice lors du prochain Open d'Australie ? Après avoir différé son retour sur les courts à plusieurs reprises, le Japonais, absent en compétition depuis maintenant plus d'un an, pourrait être de la partie à Melbourne pour disputer le premier tournoi du Grand Chelem de la saison. Nishikori, contraint de se faire opérer d'une hanche en janvier dernier après avoir été longtemps écarté des courts par une blessure à... un poignet, a en effet laissé entendre le week-end dernier en marge d'une exhibition à laquelle il avait participé à l'invitation de l'un de ses sponsors et aux côtés notamment de Roger Federer qu'il pourrait renouer avec le tennis à l'occasion de cette épreuve dont il a atteint les quarts de finale à quatre reprises mais dont il avait donc manqué la dernière édition. Pour le Japonais, qui avait échangé à Tokyo quelques balles avec le désormais légendaire néo-retraité suisse, a même confié qu'il y avait une chance sur deux qu'il joue l'Open d'Australie. "Je ne sais toujours pas quand est‐ce que je vais revenir sur le circuit. Mon objectif est de jouer l'Open d'Australie, mes chances pour le faire sont de 50% maintenant", a déclaré le protégé de Michael Chang, qui aurait aimé reprendre la compétition en octobre dernier mais n'a finalement toujours pas rejoué depuis son élimination au 2eme tour à Indian Wells en octobre... 2021.

C'est en voyant Federer que Nishikori a trouvé la force de continuer

A force de prendre son mal en patience et de ne pas voir le chemin des courts se profiler de nouveau, Nishikori avait d'abord souffert de dépression, puis songé à tout arrêter. A l'entendre, c'est ce même Federer dont il a croisé la route ce week-end sur ses terres et qui a poussé sa carrière jusqu'à 41 ans qui lui a donné envie sans le vouloir de ne pas raccrocher. "J'ai été très déprimé ces derniers mois, j'ai même pensé à prendre ma retraite (...) En voyant Roger, j'ai finalement pensé que je pouvais continuer à jouer au tennis au‐delà de 30 ans." Si le Japonais fait bien partie des inscrits à Melbourne en janvier, il aura forcément une forte pensée pour le Suisse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.